5 choses à attendre dans la 4e étape du Tour de France

1. FRANCE !

Après trois jours bondés au Danemark, ce soir, c’est la première fois que le Tour 2022 commence à traverser la France. Oh la la! C’est génial ! Bienvenue en France ! (Wow ! Génial ! Bienvenue en France !)

J’attends avec impatience des foules fières et des images extraordinaires du nord de la France. Le groupe et tout le cirque itinérant qui fait du Tour de France un tel grand spectacle (un grand spectacle), fera son chemin près de la frontière belge, à travers le Parc naturel régional des Caps et Marais d’Opale et le long du magnifique littoral pour concourir – et terminer – l’étape 4 du Tour.

LIRE LA SUITE

2. Montez, respirez, répétez

Le profil de ce soir, qui ne dépasse jamais 199m, ne ressemble pas à grand-chose sur le papier par rapport aux plus grosses montagnes à venir. Mais avec plusieurs montées courtes et raides les unes après les autres, il faudra un coureur polyvalent pour garder une longueur d’avance sur la course.

Profil phase 4

3. Une échappée gagnera-t-elle cette phase ou sera-t-elle réduite à un sprint ?

Les ascensions vont-elles prendre le poinçon des jambes des sprinters ? Leurs équipes pourront-elles contrôler la course lorsque les routes deviennent étroites et répétées, que les efforts en montée commencent à s’accumuler ? Une évasion restera-t-elle à l’écart ? Et si c’est le cas, est-ce qu’un groupe petit mais puissant restera soudé ? Ou l’étape sera-t-elle remportée par une courageuse attaque en solo ?
La seule chose que nous savons en ce moment, c’est que nous ne savons pas du tout. Mais c’est ce qui rend la course si amusante à se ronger les ongles, n’est-ce pas ?!

4. L’effort final en montée à 10,8 km de la fin

La Côte du Cap Blanc-Nez offrira une dernière épreuve cruciale avant la ligne d’arrivée. Il mesure 900 m de long, avec une pente moyenne solide de 7,5 %. Les coureurs retrouveront ensuite le niveau de la mer et donneront tout ce qu’ils ont dans les huit derniers kilomètres de l’étape.

Gardez vos #TourSnacks. S’il existe des distances franchissables entre les coureurs devant et les coureurs qui aimeraient être devant, ces derniers kilomètres donneront lieu à des courses tendues et passionnantes.

READ  Fabien Galthie nomme neuf rookies pour le choc des Autumn International Series au Stade De France

5. Serait-ce l’étape où Wout van Aert célèbre une victoire tant attendue ?

En plus de dire effectivement au point 3 qu’il est impossible de prédire qui remportera la phase 4, Wout van Art (Jumbo-Visma) doit être définitivement favorisé.

Le joueur au maillot jaune a terminé deuxième de toutes les étapes jusqu’à présent. Bien qu’enviable pour beaucoup, van Aert a admis après l’étape 3 que les erreurs de mesure répétées « n’étaient plus aussi amusantes ». Sa polyvalence en tant que pilote et sa volonté supplémentaire de gagner en jaune le rendent adapté aux besoins uniques de l’étape de ce soir.
Cela dit, les 30 meilleurs coureurs du classement général ne sont séparés que d’une minute et tous les prétendants au GC voudront se rendre dans les sections pavées imprévisibles de l’étape 5 avec autant de secondes à perdre dans les manches aéro Lycra que possible. Celui qui revendique la victoire ce soir l’aura sûrement mérité !

Connectez-vous ce soir pour l’étape 4 à partir de 21h05 AEST sur le SBS ŠKODA Tour Tracker, avec une couverture télévisée SBS et SBS On Demand à partir de 21h30 AEST.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here