Airbus finalise la formation de son activité française d’aérostructures | Des nouvelles

Airbus a formé une nouvelle société d’aérostructure française appelée Airbus Atlantic dans le cadre du plan précédemment divulgué par l’avionneur de réorganiser ses opérations de fabrication d’installations.

Créé le 1er janvier, Airbus Atlantic comprend les opérations mondiales de la filiale d’Airbus Stelia Aerospace et les opérations d’aérostructures françaises exploitées par Airbus à Nantes et Montoir-de-Bretagne, situées près de Saint-Nazaire, a déclaré le constructeur européen le 3 janvier.

Airbus, en avril 2021, a révélé son intention de regrouper ses activités d’aérostructure en deux sociétés : une en France et une en Allemagne. Airbus Atlantic est la nouvelle opération française.

« Cette unification fait partie du projet de transformation annoncé en avril 2021 pour renforcer la chaîne de valeur d’assemblage d’aérostructures au sein du dispositif industriel d’Airbus », précise Airbus. « Airbus Atlantic sera un élément essentiel de la chaîne de valeur du groupe et jouera un rôle clé dans la chaîne d’approvisionnement des aérostructures. »

Airbus Atlantic emploie environ 13 000 personnes dans cinq pays et réalise un chiffre d’affaires annuel d’environ 3,5 milliards d’euros (4 milliards de dollars). Hors de France, elle dispose de bureaux à Casablanca, Tunis, Canada (Mirabel, Saint-Laurent et Lunenburg) et Santo Tirso au Portugal.

L’activité Stelia d’Airbus Atlantic fabrique une gamme de structures d’avions et fabrique des tubes, des conduits et des sièges pour avions. Selon Airbus, les structures de la région de Saint-Nazaire assemblent les sections avant du fuselage de l’A320 et les sections avant et centrale de l’A330. L’opération de Nantes produit des caissons de voilure centrale pour tous les avions de ligne Airbus et leurs composants, notamment les entrées d’air, les radômes et les ailerons.

READ  Le dernier superjumbo décolle pour son premier vol

Airbus a déclaré que la nouvelle entité allemande combinera ses opérations de Stade et de Hambourg avec les opérations de Nordenham, Brême et Augsbourg de la filiale Airbus Premium Aerotec. Airbus assemble les A320 à Hambourg, son siège allemand, et produit des stabilisateurs verticaux et des plastiques renforcés de fibres de carbone à Stade. La division Premium Aerotec produit des sections de fuselage, des cloisons et des composants pour les portes, les planchers et les trains d’atterrissage.

Airbus n’a pas divulgué plus de détails sur la nouvelle société allemande.

En divulguant les changements l’année dernière, Airbus a déclaré que les nouvelles sociétés « ne seraient plus des fournisseurs d’Airbus » mais seraient plutôt intégrées dans l’avionneur. Airbus a déclaré que les changements simplifieront la gouvernance et rendront les divisions d’aérostructures plus légères et plus compétitives.

En outre, Airbus a annoncé la création d’une nouvelle activité de pièces détachées à partir des activités de pièces détachées de Premium Aerotec.

Les changements interviennent comme un revirement pour Airbus, qui il y a plus d’une décennie avait séparé ses opérations d’aérostructure en plusieurs unités et laissé ouverte la possibilité de céder ces activités.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here