(Crédits photo: Unsplash – Franck Busch)

(AOF) – Akka a enregistré une perte nette au premier semestre 2020, part du groupe de 57,4 millions d’euros contre un bénéfice de 26,3 millions un an plus tôt. La perte d’exploitation des activités ordinaires s’élève à 12,6 millions. Cet indicateur était de +60 millions il y a un an. Cette perte s’explique principalement par l’effet des Business Units France et Allemagne. La BU Amérique du Nord enregistre un résultat opérationnel courant positif, avec une marge de 1,5%, tandis que la BU International enregistre une excellente performance avec une marge de 9,1%.

Akka a enregistré un chiffre d’affaires de 778 millions au premier semestre 2020, en baisse de 12,7%, ou 20,3% en organique.

Les performances ont été pénalisées par les effets négatifs de la crise du Covid-19 sur la demande et par les mesures de confinement dans le monde à partir de mars. Akka a atteint un creux en mai 2020 et a depuis connu une reprise progressive de ses activités.

Les Business Units les plus exposées aux programmes des principaux clients automobiles et aéronautiques, à savoir la France et l’Allemagne, ont également été les plus affectées par les effets soudains de l’endiguement.

Les secteurs de l’automobile et de l’aéronautique ont enregistré des baisses de respectivement 26% et 13%, partiellement compensées par la demande dans les secteurs de la défense et du rail.

Akka a intensifié sa diversification dans d’autres secteurs, notamment les sciences de la vie, les télécommunications et l’énergie. Ces deux derniers secteurs affichent une croissance à deux chiffres par rapport au premier semestre 2019. De plus, Akka jouit d’une popularité croissante auprès des clients de taille moyenne qui ont accéléré après la fin du confinement dans des zones géographiques en expansion comme par rapport à l’Espagne.

READ  Leclerc distribuera 25% des bénéfices à ses salariés

Akka a continué à se concentrer sur le maintien de sa capacité de financement et travaille en parallèle sur un nombre limité d’options concrètes pour honorer ses engagements financiers de fin d’année. En incluant la ligne de crédit revolving non utilisée, la capacité de financement du groupe dépasse 622 millions.

Le chiffre d’affaires d’Akka devrait continuer à s’améliorer progressivement au cours du second semestre 2020. Akka confirme que la demande s’améliore constamment et que le groupe poursuit sa dynamique positive auprès des clients de taille moyenne.

Après un point bas d’activité atteint au deuxième trimestre de l’année, Akka s’attend à ce que la reprise progressive se poursuive au deuxième semestre 2020. Les revenus du troisième trimestre 2020 devraient s’améliorer séquentiellement et le quatrième trimestre 2020 devrait être nettement supérieur au troisième.

Le résultat opérationnel d’Akka devrait être positif en 2020, grâce à la poursuite de l’engagement client et des mesures mises en œuvre depuis le premier semestre 2020.

«Si les tendances observées depuis la fin du confinement se confirment, Akka est désormais en bonne position pour être rentable dès le second semestre et pour toute l’année 2020, tout en continuant à se concentrer sur les besoins des clients et la mise en œuvre de Fit-2. Clear Now. La transformation du groupe continue de préparer le prochain cycle, qui émergera avec un levier opérationnel très fort une fois la crise passée », a commenté le PDG Mauro Ricci.

AOF – EN SAVOIR PLUS