Google

Android 11 est enfin arrivé après un long processus bêta qui a commencé il y a environ trois ans en février 2020. Il s’agit de la 30e version d’Android, si nous sommes comptage par niveaux d’API, et dans un an où il semble que presque tout a été retardé ou annulé, Google a réussi à rendre l’une des plus petites versions d’Android.

L’année dernière, Android 10 était une sortie massive, en ajoutant la navigation gestuelle, un mode sombre, Project Mainline, un système à double démarrage, un stockage étendu, une prise en charge des smartphones pliables et un million d’autres choses. En comparaison, Android 11 est plus limité. Il s’agit de la revue annuelle d’Ars Technica, cependant, il reste bien sûr encore beaucoup de choses à discuter, comme une nouvelle refonte du panneau de notification, un nouveau lecteur multimédia, des bulles de discussion, des commandes de maison intelligente, etc.

Table des matières

Le panneau de notification

Le panneau de notification est l’une des plus grandes forces d’Android, et Google ne semble pas pouvoir laisser passer une version majeure sans l’itérer. Cette année, le thème semble être autour de l’organisation et de la création de ce que Google appelle un «espace persistant dédié» pour certains types de notifications.

Les notifications sont maintenant divisées en cinq catégories, certaines avec de gros en-têtes en haut de chaque section. Les notifications “Conversations”, “Notifications” et “Silencieux” reçoivent les grandes étiquettes d’en-tête dans le panneau de notification, tandis que les notifications en cours provenant d’éléments comme la navigation Google Maps ne reçoivent pas d’étiquette mais sont épinglées en haut du panneau. Le cinquième type concerne les notifications multimédias, qui vivent désormais à l’intérieur le panneau Paramètres rapides. C’est un changement sauvage.

READ  comment installer et tester la toute nouvelle interface Google TV

Le carrousel multimédia persistant

Le lecteur multimédia peut en fait se retrouver à deux endroits, selon la dernière lecture d’un élément multimédia. Si vous avez une session multimédia en cours de lecture ou récemment mise en pause, le lecteur multimédia apparaîtra au-dessus du panneau de notification. Si vous faites glisser le lecteur multimédia ou n’avez rien lu depuis un moment, il apparaîtra au bas des paramètres rapides développés. Puisque vous accédez aux paramètres rapides étendus à partir du panneau de notification, c’est un peu comme si le lecteur multimédia pouvait se retrouver sur «Page 1» ou «Page 2» en fonction de la date à laquelle il a été utilisé récemment.

Pour faire de la place pour le lecteur multimédia, les icônes des paramètres rapides sont désormais réduites à six icônes par page, alors qu’auparavant il y avait neuf icônes par page. Vous faites donc glisser le panneau de notification vers le bas et voyez six éléments en haut, puis lorsque vous développez le panneau Paramètres rapides, vous voyez … les six mêmes icônes. Cela n’a pas beaucoup de sens.

L’espace de notification multimédia prend en charge plusieurs lecteurs. Si vous avez récemment lancé plus d’une application multimédia, vous pourrez faire défiler horizontalement plusieurs lecteurs multimédias, ce qui est idéal pour basculer entre un lecteur de musique et une application de podcast. C’est à chaque application de se tailler une place dans le carrousel du lecteur multimédia, qui peut contenir jusqu’à cinq applications.

Les applications peuvent prétendument sécuriser un emplacement persistant dans le lecteur multimédia en appelant la nouvelle API “MediaBrowserService”. Cependant, je ne pense pas qu’aucune application ne le fasse actuellement, il est donc difficile de savoir comment cela fonctionne. Google affirme que les applications ping de la nouvelle API resteront dans le carrousel du lecteur multimédia pour toujours (triées par la dernière fois que vous les avez utilisées), même après un redémarrage. Si une application implémentait réellement le comportement persistant, vous pourrez le désactiver en balayant le lecteur multimédia, en appuyant sur le petit engrenage qui apparaît en dessous et en activant l’option “Masquer le lecteur lorsque la session multimédia est terminée”.

Le lecteur multimédia dispose d’un nouveau bouton de sélection de sortie en haut à gauche, et lorsque vous appuyez dessus, vous obtenez une carte contextuelle répertoriant les périphériques audio. À l’heure actuelle, cela a tendance à répertorier des éléments tels que «Haut-parleur du téléphone», «Écouteurs filaires» et les noms de tous les appareils Bluetooth connectés. Puisqu’il s’agit de toutes les listes de boutons pour le moment, ce n’est pas particulièrement utile.

Documents de développement de Google montrer les appareils Google Cast, comme les haut-parleurs Google Home et les Chromecast, apparaissant dans cette liste, ce qui serait incroyable. La documentation indique: “Par défaut, seuls les itinéraires multimédias locaux sont affichés. Si votre application prend en charge d’autres itinéraires multimédias, tels que la lecture à distance, vous devrez en informer le système.” «Lecture à distance» désigne ici les appareils Google Cast, avec un «Google Home» et plusieurs autres haut-parleurs apparaissant dans l’image ci-jointe. Donc, si les haut-parleurs Google Home apparaissent ou non dans cette liste, cela dépendra de chaque application individuelle. Cela devra donc être mis à jour.

Pour les développeurs, la méthode recommandée pour intégrer les haut-parleurs Google Cast dans le sélecteur audio de votre application consiste à inclure la version 1.2.0 du Bibliothèque MediaRouter jetpack et activez quelques indicateurs de lecture à distance. Le problème est que cette version de la bibliothèque est toujours en version bêta. Cela signifie – et ce sera probablement un thème courant dans cet article – que d’après ce que je peux dire, aucune application ne prend encore en charge cette fonctionnalité Android 11.

Je pense que les détails sur la façon dont le nouveau sélecteur audio fonctionnera avec les appareils Google Cast sont importants, car l’interface actuelle de Google Cast (accessible via le bouton “cast” dans une application) est probablement la pire interface disponible sur un Android moderne. téléphone. Ça me rappelle les problèmes de feuilles de partage qui existait avant Android 10. La liste Google Cast d’une application est créée lors de l’exécutionAinsi, lorsque vous appuyez sur le bouton Diffuser, vous obtenez d’abord une feuille vierge, puis elle se remplit lentement lorsque l’application envoie un ping aux haut-parleurs de votre réseau comme si elle prenait une classe. Tous les orateurs ne se présentent pas en même temps, donc la liste saute et change au fur et à mesure que la participation est prise. Il est courant de voir le haut-parleur souhaité, d’appuyer dessus, et exactement 1 milliseconde avant de toucher l’écran, la liste se met à jour et le mauvais élément se déplace vers l’endroit sous votre doigt.

La liste est également triée par ordre alphabétique, et non par quelque chose de plus utile comme «le dernier utilisé» ou «le plus couramment utilisé». C’est aussi un méli-mélo de haut-parleurs et de groupes de haut-parleurs, et il n’y a aucun moyen de masquer les haut-parleurs que vous ne démarrez jamais individuellement ou de marquer certains éléments de la liste comme importants. C’est fou, car lorsque vous créez un groupe de conférenciers, vous voudrez probablement démarrer le groupe de conférenciers et jamais un orateur individuel. Pour l’instant, la liste n’est même pas assez intelligente pour placer les groupes de conférenciers en haut.

J’aime vraiment le idée des nouveaux contrôles multimédias. Basculer entre les applications avec un balayage horizontal rapide est pratique. La plupart du temps, tout ce que je veux faire est de reprendre le dernier média que je jouais, et avoir une liste de mes dernières sessions média serait un moyen très simple de le faire. En tant que personne qui a normalement quelques widgets de lecteur multimédia sur mon écran d’accueil pour un démarrage facile, un lecteur multimédia persistant semble être une fonctionnalité idéale. Le problème à l’heure actuelle est que rien n’est réellement persistant. Aucune application n’active le mode persistant, donc vous cherchez souvent le lecteur multimédia et il n’est tout simplement pas là. C’est assez décevant d’ouvrir les paramètres rapides en espérant utiliser votre application multimédia préférée et qu’elle manque. Après quelques connexions manquées, j’ai simplement renoncé à utiliser le lecteur Quick Settings. Sans mode persistant, c’est plus ou moins identique à l’ancienne notification multimédia, juste avec le support multijoueur cool.