AP « horrifié » par l’attaque israélienne contre son bureau

NEW YORK (AP) – Une frappe aérienne israélienne a détruit un gratte-ciel dans la ville de Gaza qui abritait samedi les bureaux de l’Associated Press et d’autres médias. Tous les employés et pigistes d’AP ont évacué le bâtiment en toute sécurité.

Le président et chef de la direction d’AP, Gary Pruitt, a publié la déclaration suivante:

Nous sommes choqués et horrifiés que l’armée israélienne ait ciblé et détruit le bâtiment abritant le bureau de l’AP et d’autres organes de presse à Gaza. Ils connaissaient l’emplacement de notre bureau depuis longtemps et savaient qu’il y avait des journalistes. Nous avons reçu un avertissement indiquant que le bâtiment allait être touché.

Le gouvernement israélien affirme que le bâtiment contenait des ressources de renseignement militaire du Hamas. Nous avons demandé au gouvernement israélien de présenter des preuves. Le bureau d’AP est installé dans ce bâtiment depuis 15 ans. Nous n’avions aucune indication que le Hamas était dans le bâtiment ou actif dans le bâtiment. C’est quelque chose que nous contrôlons activement au mieux de nos capacités. Nous ne mettrions jamais sciemment nos journalistes en danger.

Nous recherchons des informations auprès du gouvernement israélien et nous collaborons avec le département d’État américain pour essayer d’en savoir plus.

C’est une évolution incroyablement inquiétante. Nous avons évité de justesse une terrible perte de vies. Une douzaine de journalistes et de pigistes de l’AP se trouvaient à l’intérieur du bâtiment et heureusement nous avons pu les évacuer à temps.

Le monde en saura moins sur ce qui se passe à Gaza à cause de ce qui s’est passé aujourd’hui.

READ  Hawaï permettra bientôt aux voyageurs vaccinés de sauter la quarantaine Covid-19 et les tests pré-vol

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here