Bennett : Ceux qui refusent les vaccins mettent tout le pays en danger

Le Premier ministre Naftali Bennett a lancé jeudi un nouvel appel à tous les Israéliens pour qu’ils se fassent vacciner contre le coronavirus, accusant ceux qui pourraient être vaccinés qui ne l’ont pas fait de mettre en danger le reste du pays.

Dans un discours télévisé aux heures de grande écoute depuis Tel Aviv, Bennett a déclaré que l’objectif du gouvernement est de permettre aux Israéliens de vivre leur vie sans entrave et de ne pas réinitialiser les mesures de blocage du COVID-19.

« Nous voulons avoir un pays ouvert et sûr. Nous menons cette campagne de manière responsable… et basée sur des faits et des données », a déclaré Bennett.

Déclarant que les vaccins seuls n’étaient pas suffisants pour faire face à la variante Delta, plus contagieuse, qui a été largement blâmée pour la résurgence des infections en Israël, Bennett a exhorté tous les Israéliens de plus de 12 ans à se faire vacciner.

“Tout citoyen de plus de 12 ans qui n’a pas de raison médicale de ne pas se faire vacciner”, a-t-il déclaré.

“Un million d’Israéliens refusent de se faire vacciner”, a poursuivi Bennett. “Ils mettent en danger toute la population, ils mettent en danger les 8 millions d’autres citoyens du pays”.

Il a averti que l’arrêt du vaccin pourrait conduire le gouvernement à imposer un quatrième blocus national depuis le début de la pandémie.

Un jeune Israélien reçoit un vaccin contre le coronavirus dans un centre de vaccination Clalit à Petah Tikva le 19 juillet 2021. (Flash90)

“Si vous connaissez un arbitre vaccin, convainquez-le, expliquez-lui qu’il met la santé des autres en danger”, a déclaré le Premier ministre. “Ne les abandonnez pas.”

READ  Trump ordonne un changement militaire pour stimuler la coopération arabo-israélienne contre l'Iran

Dans ses remarques, Bennett a souligné le niveau élevé la décision du gouvernement sur le coronavirus Jeudi pour commencer à exiger que les personnes non vaccinées paient de leur poche les tests COVID, ce qui est lié à la pression du gouvernement pour augmenter les taux de vaccination.

“Il n’y a aucune raison pour que les contribuables et ceux qui remplissent leur devoir civique de se faire vacciner financent des tests pour ceux qui refusent de se faire vacciner”, a-t-il déclaré.

Bennett a également noté que ceux qui sont vaccinés sont soumis à des exigences de quarantaine moins strictes lorsqu’ils entrent dans le pays.

Jeudi, le gouvernement du coronavirus a approuvé le rétablissement du « Green Pass », limitant la participation aux événements majeurs à ceux qui sont vaccinés, récupérés du COVID-19 ou ayant un résultat de test négatif valide.

La restriction renouvelée entrera en vigueur le 29 juillet, en attendant l’approbation du gouvernement.

Les ministres ont également voté pour ajouter le Royaume-Uni, la Géorgie, Chypre et la Turquie à une liste de pays dans lesquels les Israéliens ne peuvent pas voyager en raison des craintes liées au COVID. Ces deux derniers sont parmi les destinations les plus populaires pour les touristes israéliens.

Si elle est approuvée par le gouvernement, l’interdiction de visiter ces pays commencera le 30 juillet.

Jeudi également, un comité du ministre de la Santé sur les vaccins aurait voté contre la recommandation d’une troisième dose de rappel pour les personnes âgées, a rapporté le radiodiffuseur public Kan.

D’après le rapport, les membres du comité ont déclaré que même si le efficacité des vaccins semble s’estomper, notamment face à la variante delta, il serait plus efficace d’attendre un tir de mise à niveau visant spécifiquement la variante développée par Pfizer.

READ  Campagne de vaccination contre le Covid-19 en Inde, le directeur du Serum Institute pèse

La décision finale n’ira pas au directeur général du ministère de la Santé Nachman Ash.

Après que la morbidité et la mortalité liées au COVID ont atteint des niveaux record, à la suite d’une campagne de vaccination de masse, Israël a connu une augmentation des infections qui a été largement attribuée à la variante Delta.

Selon de nouvelles données du ministère de la Santé publiées jeudi soir, 901 nouveaux cas ont été confirmés depuis minuit, portant le nombre d’infections actives à 9 742.

Le nombre de patients gravement malades a encore augmenté pour atteindre 75 et le nombre de morts a légèrement augmenté pour atteindre 6 457.

Es-tu sérieux. On apprécie ça!

C’est pourquoi nous venons travailler chaque jour – pour fournir aux lecteurs avertis comme vous une couverture incontournable d’Israël et du monde juif.

Alors maintenant, nous avons une demande. Contrairement à d’autres journaux, nous n’avons pas créé de paywall. Mais parce que le journalisme que nous faisons coûte cher, nous invitons les lecteurs pour qui le Times of Israel est devenu important à soutenir notre travail en rejoignant La communauté du Times of Israel.

Pour seulement 6 $ par mois, vous pouvez aider à soutenir notre journalisme de qualité tout en profitant du Times of Israël SANS PUBLICITÉ, ainsi que l’accès à du contenu exclusif réservé aux membres de la communauté Times of Israel.

Rejoignez notre communauté

Rejoignez notre communauté

Êtes-vous déjà membre? Connectez-vous pour ne plus le voir

READ  Selon le rapport, les Ouïghours victimes du travail forcé dans les champs de coton chinois

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here