David Wolff – Patrick via Getty Images

Booba, ici en juillet 2019 chez We Love Green.

POLÉMIC – Et deux. Ce jeudi 17 décembre, la facture Instagram le rappeur Booba a de nouveau disparu du radar. C’est la deuxième fois en un an que l’interprète de “Scarface” connaît un destin similaire sur les réseaux sociaux.

Contacté par Le HuffPost, un porte-parole de Facebook Inc. confirme que l’annulation est définitive. «En janvier, nous avons banni Booba d’Instagram pour avoir enfreint les normes de la communauté, nous dit-on. Nous avons également supprimé définitivement @boobaofficial, le compte de fans de Booba géré par ses équipes, après avoir enfreint ces règles à plusieurs reprises. “

La décision intervient quelques heures après les multiples glissements du rappeur sur Instagram. Ce jeudi a enchaîné les règlements de compte. L’un d’eux concerne son ancien protégé, le rappeur Benash. Après avoir partagé certaines des conversations qu’ils ont eues par SMS, Booba a posté l’un de leurs appels téléphoniques chauds. “Qui êtes vous? […] Ça veut dire que je te baise », dit-on.

Rohff l’a également pris pour son grade. Après avoir partagé une interview avec Inès Sberro, une ancienne candidate de télé-réalité qui prétend avoir eu des relations sexuelles avec Booba à l’âge de 17 ans, c’était la cible du duc de Boulogne.

À son tour, ce dernier a publié des captures d’écran d’une conversation qu’il a eue avec l’ex-femme de Rohff, qu’elle accuse de violence. Ils sont toujours visibles sur Twitter, comme vous pouvez le voir ci-dessous.

READ  Quinté PMU - Prédiction du PRIX DU CROISE-LAROCHE 1 janvier 2021

Sa dernière attaque visait la chanteuse Vitaa. Capture d’écran à l’appui, Booba a voulu montrer qu’elle avait tenté de le contacter. Pouquoi? Les deux artistes ont-ils froid? Nous ne savons pas.

Dans la légende, le rappeur appelle l’épouse de Maître Gims, un autre artiste avec lequel il s’est déjà affronté par le passé.

Instagram @boobaofficial

Ce n’est pas la première fois pour Booba. Son compte officiel avait déjà été annulé en janvier dernier. Ses 4,6 millions d’abonnés avaient sans aucun doute cru que c’était une blague, ce n’était pas le cas.

Alors que certains pensaient avoir vu une opération de communication pour anticiper la sortie d’un nouveau titre, d’autres ont évoqué des vidéos intimes récentes avec le rappeur Fianso et une femme partagées dans une histoire du rappeur.

Les règles de la communauté Instagram exigent spécifiquement qu’un compte partageant des images intimes soit désactivé par vengeance ou sans autorisation.

Voir aussi sur Le HuffPost: Pour Noël, la Légion étrangère ramasse du «boudin noir» à la Booba