L’opérateur Martin Bouygues continue d’augmenter le prix global de ses services mobiles en annonçant une nouvelle hausse de prix sur l’un de ses plans.

Crédit: Laurent Grassin / Flickr

Après l’augmentation automatique de 80% du prix de certains de ses forfaits cet été, Bouygues Télécom a récemment annoncé une nouvelle augmentation de ses offres mobiles. Cette fois, se souvient le site Univers Freebox, il s’agit du package B&B à 4,99 euros, qui intègre 20 Go de données et commercialisé il y a quelques années. Cette semaine, les clients concernés ont ainsi été désagréablement surpris de recevoir un email, les informant d’une mise à jour de leur abonnement, dont 20 Go de données supplémentaires (dont 2 Go en Europe et Dom), et 3 € de plus par mois sur compte.

Applicable à partir du 20 novembre, cette actualité “offrir“Offert par Bouygues Télécom pourrait être plus cher, c’est surtout obligatoire. En effet, les clients B&B ne pourront pas refuser de me payer les 3 € supplémentaires pour conserver leur ancien forfait. La seule possibilité pour les utilisateurs insatisfaits est de résilier leur abonnement dans les quatre mois suivant la mise en service de cette nouvelle liste de prix. La pratique frissonne évidemment, mais malheureusement elle n’est pas isolée. Il y a quelques semaines à peine, un cas similaire a été signalé par certains clients de Rouge par SFR, qui a vu le prix de son forfait augmenter de 80%, sans possibilité de refus. Il faut dire que si la situation s’apparente facilement à la vente forcée pour les clients de Bouygues Telecom, cette dernière reste parfaitement légale, selon Article L224-33 du code de la consommation. Il est en effet possible pour un opérateur de modifier les conditions (tarifs ou services) de ses forfaits de téléphonie mobile comme bon lui semble, à condition d’en informer ses clients au moins un mois à l’avance.

READ  Le site Web de YouTube bloque désormais le mode image dans l'image d'iOS 14 à moins que vous ne payiez pour Premium