Cinquante pour cent de ces jeunes recrues viendront de quartiers défavorisés, a déclaré mardi matin Alexandre Bompard, PDG du groupe Carrefour.

Carrefour se mobilise pour accueillir “la génération CovidQui est sur le point de débarquer sur le marché du travail. Sur le micro RTL ce matin, son PDG Alexandre Bompard a annoncé l’embauche de 15 000 jeunes pour l’année 2021, dont 50% de jeunes issus de quartiers défavorisés.

Il y a un peu plus de 20% des chômeurs de moins de 25 ans et 750 000 jeunes arrivent sur le marché du travail chaque année “explique Alexandre Bompard. La crise sanitaire “mettre de nombreuses entreprises en difficulté“, menace donc ces nouveaux arrivants. “Cette année, pour ce que nous pouvons appeler la génération Covid, est incroyablement complexe“, Conseils le PDG de Carrefour, qui dit ne pas vouloir “regarder paresseusement“Comme, comment”premier employeur privé en France.

Au vu de cette situation, “J’ai décidé de prendre deux grands engagements»Poursuit Alexandre Bompard. Le premier est d’augmenter le nombre d’emplois pour les jeunes de Carrefour: “Nous embaucherons l’année prochaine , en 2021, 15 000 jeunes, en leur proposant des contrats à durée indéterminée ou en alternance.“Quels matchs”50% de plus par rapport à l’année précédente,»Souligne le dirigeant de l’entreprise.

Deuxième engagement majeur: promouvoir l’égalité des chances. “Je souhaite que 50% de ces jeunes recrutés proviennent de quartiers défavorisés, notamment des quartiers politiques de la ville», Annonce le PDG de Carrefour. Pour cela le groupe compte aller directement à leur rencontre. “Première solution très concrète: aller aux collégiens dès le 3“, à l’occasion de “ces fameux stages de 3e année.“Si l’évolution de la pandémie le permet,”L’an prochain, nous proposerons 3 000 stages de troisième année pour les quartiers prioritaires et nous rechercherons ces jeunes issus de quartiers défavorisés avec des associations.“Le groupe attend également que les étudiants en alternance financent leur permis de conduire”jusqu’à 500 euros. “

READ  Le président élu américain Biden nomme Gary Gensler, professeur de blockchain du MIT, président de la SEC

Enfin, assure le dirigeant du grand distributeur, Carrefour fait partie des entreprises qui permettent à ses salariés de gravir les échelons, pour lui synonyme de promotion sociale. “L’égalité des chances n’est pas la seule J’entre dans l’entreprise, C’est Je progresse dans l’entreprise»», Insiste Alexandre Bompard, avant de conclure que Carrefour «est un dernier secteur d’ascenseur social, c’est l’un des rares secteurs où l’on peut débuter sur le terrain et finir en tant que gérant de magasin, dirigeant 500 personnes et gérant plus de 100 millions d’euros.

A VOIR AUSSI – Le PDG du groupe Carrefour annonce le recrutement de 15000 jeunes en CDI et en CDI