GRAND DÉCRET – Santé, travail, éducation, loisirs… La pandémie a accéléré de dix ans la digitalisation de nos pratiques.

Selon la rumeur, en 2021, le Consumer Electronic Show (CES) marquerait les esprits. Les organisateurs de la haute masse technologique, organisée chaque année à Las Vegas, avaient imaginé un scénario complètement différent pour cette rencontre unique en son genre. Un nouveau pavillon, de la taille de deux terminaux de l’aéroport de Roissy, et une liaison Hyperloop devaient être présentés à des centaines de milliers d’exposants et de visiteurs du monde entier.

Covid-19 était là. Le CES de Las Vegas a été transposé sur le web et ouvrira ses portes virtuelles le 11 janvier. Mais pour quel résultat? Personne ne sait.

Vivez le virtuel

Au lieu des 4 500 exposants normalement présents, l’événement en accueillera 1 800. Des plus grands groupes internationaux aux start-up, beaucoup ont encore parié d’exposer dans cette vitrine mondiale. “Les pays qui ne sont jamais allés à Las Vegas seront représentés, comme la Russie, la Thaïlande ou le Nigéria”, souligne Gary Shapiro, le chef de l’émission.

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 88% à découvrir.

Abonnement: 1 € le premier mois

Il peut être annulé à tout moment

Déjà enregistré? Accès

READ  Populiste, prisonnier, président: un kidnappeur condamné remporte les élections au Kirghizistan