Chef de la Santé: Les mêmes vaccins rejetés par l’AP sont donnés à nos enfants “en ce moment”

Le directeur général du ministère de la Santé, Chezy Levy, a déclaré lundi qu’Israël utilisait les mêmes vaccins rejetés par l’Autorité palestinienne pour vacciner sa population contre le coronavirus “en ce moment”.

L’AP a accepté vendredi, mais a ensuite refusé un accord pour qu’Israël livre environ 1 million de doses du vaccin Pfizer-BioNTech, affirmant que les 100 000 premiers livrés étaient trop proches de la date limite.

Le ministre de la Santé de l’Autorité palestinienne, Mai al-Kaila, a déclaré qu'”ils ne répondaient pas aux normes et nous avons donc décidé de les restituer”. L’AP a déclaré dimanche qu’il essaierait de renégocier l’accord.

Mais Levy a déclaré que les vaccins étaient absolument parfaits et qu’Israël les utilisait dans le cadre de sa campagne de vaccination des enfants âgés de 12 à 15 ans.

“Nous n’avons pas livré un seul vaccin [to the Palestinians] qui avait expiré. Nous avons livré exactement les mêmes vaccins que nous utilisons actuellement pour notre peuple et nos enfants », a déclaré Levy à Channel 12 News, expliquant que l’envoi initial aux Palestiniens était des vaccins qui expirent fin juin et que les envois ultérieurs seraient une date limite ultérieure.

Recevez l’édition quotidienne du Times of Israel par e-mail et ne manquez jamais nos meilleures histoires Abonnement gratuit

Un journaliste du Times of Israel a déclaré que ses enfants avaient été vaccinés avec des doses expirées lundi fin juin.

Levy a refusé d’essayer d’expliquer ce qui a motivé les Palestiniens à refuser les injections – “Je vais les laisser s’expliquer” – mais a déclaré qu’Israël continuerait d’essayer de leur donner les vaccins.

READ  Éruption du volcan La Palma aujourd'hui: évacuation, tsunami possible et mises à jour en temps réel

« Les vaccins sont sortis des entrepôts, sous les contrôles les plus stricts, à la bonne température. Tout ce que nous leur avons donné était valable », a-t-il déclaré.

De jeunes Israéliens reçoivent des vaccins Covid-19 dans un centre de vaccination Clalit Covid-19 à Petah Tikva le 6 juin 2021. (Flash90)

Le ministre de la Défense Benny Gantz a également déclaré plus tôt dans la journée qu’Israël continuerait d’essayer de fournir des vaccins aux Palestiniens.

Levy exhorte également les adolescents à se faire vacciner, dans le cadre d’une nouvelle campagne gouvernementale avec des cas en augmentation chez les jeunes. Il a déclaré qu’entre 20 000 et 21 000 mineurs âgés de 12 à 15 ans ont été vaccinés depuis que le pays a abaissé l’âge minimum à 12 ans il y a deux semaines.

Pendant ce temps, trois pays ont contacté Israël pour s’enquérir de la possibilité d’obtenir des vaccins rejetés par les Palestiniens ces derniers jours si Ramallah décide vraiment qu’il n’en veut pas, a rapporté dimanche le journal Haaretz.

Citant une source diplomatique anonyme, le journal a déclaré qu’Israël était en contact avec les pays pour une série de doses devant expirer en juillet.

Si un accord était trouvé, ce serait dans les mêmes conditions que l’accord avec les Palestiniens, selon lequel Israël serait approvisionné par de futures livraisons de vaccins vers ces pays. L’accord nécessiterait l’approbation de Pfizer.

Ramallah a mis du temps à déployer sa réponse au vaccin contre le coronavirus et actuellement moins d’un cinquième des Palestiniens de Cisjordanie sont vaccinés.

Malgré la campagne de vaccination extrêmement réussie d’Israël, ces derniers jours, Israël a connu une augmentation des nouveaux cas de COVID, en raison des épidémies à Binyamina et Modi’in, où des dizaines d’enfants non vaccinés ont été testés positifs pour le coronavirus. Le ministère de la Santé a rétabli dimanche le mandat des masques dans les écoles des deux villes.

READ  Les autorités nigérianes ont confirmé la libération de centaines d'étudiants enlevés par Boko Haram

Lundi après-midi, il y avait 387 cas actifs de COVID en Israël, avec 48 nouveaux cas confirmés dimanche.

Je suis fier de travailler pour le Times of Israel

Je vais vous dire la vérité : la vie ici en Israël n’est pas toujours facile. Mais il est plein de beauté et de sens.

Je suis fier de travailler au Times of Israel aux côtés de collègues qui mettent tout leur cœur au travail jour après jour pour saisir la complexité de ce lieu extraordinaire.

Je pense que notre rapport donne un ton important d’honnêteté et de décence qui est essentiel pour comprendre ce qui se passe réellement en Israël. Il faut beaucoup de temps, d’efforts et de travail acharné de notre équipe pour bien faire les choses.

Votre soutien, en rejoignant La communauté du Times of Israel, nous permet de continuer notre travail. Voulez-vous rejoindre notre communauté aujourd’hui?

Merci,

Sarah Tuttle Singer, éditrice des nouveaux médias

Rejoignez la communauté Times of Israel

Rejoignez notre communauté

Êtes-vous déjà membre? Connectez-vous pour ne plus le voir

Es-tu sérieux. On apprécie ça!

C’est pourquoi nous venons travailler chaque jour – pour fournir aux lecteurs avertis comme vous une couverture incontournable d’Israël et du monde juif.

Alors maintenant, nous avons une demande. Contrairement à d’autres journaux, nous n’avons pas créé de paywall. Mais parce que le journalisme que nous faisons coûte cher, nous invitons les lecteurs pour qui le Times of Israel est devenu important à soutenir notre travail en rejoignant La communauté du Times of Israel.

READ  Trump ordonne un changement militaire pour stimuler la coopération arabo-israélienne contre l'Iran

Pour seulement 6 $ par mois, vous pouvez aider à soutenir notre journalisme de qualité tout en profitant du Times of Israël SANS PUBLICITÉ, ainsi que l’accès à du contenu exclusif réservé aux membres de la communauté Times of Israel.

Rejoignez notre communauté

Rejoignez notre communauté

Êtes-vous déjà membre? Connectez-vous pour ne plus le voir

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here