Couvre-feu à 18 ans pour 6,5 millions de Français: la carte des 15 départements concernés

COVID – Le couvre-feu est prévu à 18 ans à compter de ce samedi 2 janvier dans quinze départements de l’est du pays. La liste a été présentée ce vendredi par Gabriel Attal sur TF1 et LCI. Il pourrait s’étirer dès la semaine prochaine si le nombre de cas positifs de coronavirus reste trop élevé.

Il était très attendu et a été dévoilé ce vendredi par le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, invité sur le journal télévisé de 13h00 de TF1. Le couvre-feu ne sera plus appliqué à 20h00 mais deux heures plus tôt, à 18 ans, dans les 15 départements français où l’épidémie de Covid-19 est la plus active. Cette mesure entrera en vigueur samedi.

Les départements concernés sont les suivants (voir carte ci-dessous):

– les Hautes-Alpes

– les Alpes Maritimes

– les Ardennes

– le Doubs

– Jura

– la Marne

– Haute-Marne

– la Meurthe et Moselle

– la Meuse

– la Haute Saône

– les Vosges

– le Territoire-de-Belfort

– la Moselle

– la Nièvre

– la Saône et la Loire.

S’ils voient cette mesure appliquée, c’est que les chiffres de Covid ne sont pas bons. Pour la semaine de Noël, le taux d’incidence dans le Grand Est est de 203,2 pour 100 000 habitants, un taux de contamination nettement supérieur à celui de l’ensemble de la France, 125,7 sur la même période. Seule la Bourgogne-Franche-Comté affiche un taux plus élevé, avec 210,2.

Toutes les informations sur

La France fait-elle les bons choix face au virus?

«Le virus continue de circuler en France. Il circule moins rapidement, moins fortement que chez nos voisins mais circule toujours avec une disparité entre les territoires. Nous avions placé 20 départements à observation renforcée en début de semaine car nous avions vu que les indicateurs là-bas, le taux d’incidence était significativement plus élevé que dans le reste de la France, a rappelé Gabriel Attal sur TF1. (..) Les scientifiques nous disent que le couvre-feu fonctionne. Ce qui avait été mis en place avant le deuxième confinement en octobre a eu des effets significatifs. Le couvre-feu permet de limiter les interactions sociales qui peuvent avoir lieu dans un cercle privé. Nous savons que c’est là que le virus se propage le plus. En avançant jusqu’à 18h, nous restreignons encore davantage ces rencontres. Dans une semaine, nous ferons le point sur les effets de ces couvre-feux lancés dans ces 15 départements. Il y aura une réévaluation à venir “.

Le “même certificat” et la “tolérance”

Le porte-parole du gouvernement a déclaré qu’il aurait “les mêmes règles dans ces 15 départements”. “Ce sera le même certificat que celui connu des Français pour le couvre-feu à 20h00. Les mêmes règles et les mêmes exceptions s’appliquent”, il a assuré. “C’est une décision difficile. Mais depuis le début de cette crise, nous avons pris les décisions difficiles qui étaient nécessaires au moment où elles devaient être prises.” a insisté le porte-parole.

READ  La France et le changement climatique: défaillance de l'État et responsabilité pour dommages environnementaux

Pour rassurer ceux qui pourraient s’inquiéter de cette nouvelle mesure, Gabriel Attal a promis “tolérance” Dans les premiers jours. «En ce week-end de retour de vacances et en ces premiers jours, il y aura beaucoup de tolérance qui sera donnée tant pour les Français revenant d’un autre département vers ces départements concernés que pour les activités en dehors de l’école, dans le il y aura également une tolérance locale dans les prochains jours.

Et les vaccins?

En ce qui concerne les vaccins, le porte-parole a déclaré que l’approvisionnement était en cours «sur tout le territoire national». «Évidemment, ce que nous examinons, ce sont les établissements, les maisons de soins infirmiers qui ont obtenu le consentement, qui ont eu la confrontation avec leurs résidents et qui sont prêts à vacciner. (…) Nous regardons également la circulation du virus. Lorsque les agents de santé pourront se faire vacciner dès le début de la semaine prochaine, ce seront évidemment les régions les plus touchées par le virus qui seront approvisionnées en premier, donc ce seront les régions de l’est “, détaille Gabriel Attal.

Pas de confinement pour le moment

Face au risque d’une nouvelle épidémie, le gouvernement a annoncé le durcissement des mesures sanitaires en milieu de semaine mais avait exclu un recentrage à ce stade, favorisant un couvre-feu avancé dans certains départements à ce stade.

“Nous proposons une extension du couvre-feu qui, au lieu de commencer à 20 heures, commencera à 18 heures dans tous les territoires où cela s’avérera nécessaire”Le ministre de la Santé Olivier Véran a déclaré mercredi sur le plateau de France 2. “Ces mesures seront applicables à partir du 2 janvier “. Voiture “la situation est plus problématique dans quatre régions”, il a souligné: le Grand Est, la Bourgogne Franche-Comté, la région Auvergne-Rhône-Alpes et le département des Alpes-Maritimes.

READ  Livraison gourmande: Le Truck Stop

20 départements étaient sous supervision spéciale, mais 15 ont finalement été maintenus sur cette première liste. Mais cela pourrait varier la semaine prochaine en fonction de l’évolution des données épidémiologiques.

Les lieux culturels restent fermés

“Nous avons toujours pris les décisions nécessaires, si la situation s’aggrave dans certains territoires, même là nous prendrons les décisions nécessaires. Il y a une gradation qui peut aller jusqu’à l’enfermement”a poursuivi le porte-parole du gouvernement.

Quant à l’éventuelle réouverture des lieux culturels, Gabriel Attal a déclaré qu’elle ne pouvait pas se faire le 7 janvier. “Il y a eu de nombreuses réunions et discussions. Il ne sera pas possible de rouvrir les instituts culturels le 7 janvier, mais nous continuons à les soutenir ».

Lire aussi

  • Couvre-feu à 18h: «Une toute petite mesure», regrette l’épidémiologiste Catherine Hill
  • Les commerçants craignent un couvre-feu avancé dans les Alpes Maritimes

Au jeudi 31 décembre, près de 20 000 cas confirmés de Covid-19 avaient été enregistrés en France au cours des dernières 24 heures. Le nombre de cas enregistrés était de 19 927 en 24 heures, contre 26 457 mercredi (mais ce chiffre de mercredi incluait une récupération des données d’hier), un chiffre encore loin de l’objectif du gouvernement de tomber à 5 000 cas par jour. .

Ce chiffre quotidien a énormément varié depuis la mi-décembre, allant d’environ 3 000 à plus de 21 000.

Sur le même sujet

Articles les plus lus

Évacuation de la gigantesque rave party en Bretagne, plus de 1200 enregistrements

READ  Les programmes de vaccination Covid de la France et de l'Allemagne s'accélèrent | Vaccins et immunisation

Écoles, jardins d’enfants, emplois, commerces … Qu’est-ce qui va changer le couvre-feu de 18 heures?

Couvre-feu à 18 ans pour 6,5 millions de Français: la carte des 15 départements concernés

EN DIRECT – Couvre-feu à 18h pour 6,5 millions de Français: une mesure «absurde» pour le maire de Metz

Covid-19: ce que l’on sait des premiers cas de virus mutants détectés en France

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here