Pierre-André Durand a détaillé la mesure de couvre-feu qui entrera en vigueur dans la métropole de Rouen le 17 octobre 2020. (© Archive / YR / 76actu)

Que souhaitez-vous savoirMis à jour il y a 1h05

Emmanuel Macron a déclaré un couvre-feu dans plusieurs métropoles, dont celle de Rouen.

Il entrera en vigueur ce soir à minuit et se prolongera ensuite tous les soirs de 21h à 6h.

Dans différentes communes de l’agglomération rouennaise, les bars fermeront leurs portes toute la journée, même à partir du samedi.

Vendredi 16 octobre 2020, Pierre-André Durand, le préfet de Seine-Maritime, tient une conférence de presse pour clarifier la mise en œuvre Métropole de Rouen de l’annonce par Emmanuel Macron de mise en place d’un couvre-feu.

La conférence en direct

12:50. Chômage partiel, prêts garantis par l’État, etc. Pierre-André Durand décrit en détail les mesures d’aide qui seront proposées aux secteurs en difficulté.

12:46. Pierre-André Durand: «J’ai reçu ce matin les principaux secteurs qui seront touchés. “
Le secteur de l’hôtellerie et de la restauration d’une part et le monde de la culture d’autre part. Des questions “techniques” ont été posées au préfet, qui y répondra prochainement.
«Le couvre-feu comportera des exceptions», rappelle le préfet, notamment pour les «travailleurs de nuit», et tout cela «a une utilité quasi vitale pour la vie en société». Il y aura également des exemptions sur la production d’un certificat: animal de compagnie pour sortir, travail de nuit, etc.

READ  EN DIRECT - Tempête Alex dans le Sud-Est: un 6ème corps a été retrouvé en mer

12:43. Pierre-André Durand: «Je vais probablement devoir distinguer plusieurs zones, afin de pouvoir prendre des mesures calibrées, proportionnées à la réalité du phénomène. ”
Il y aura, explique le préfet, une trentaine de communes de la métropole qui seront soumises au renforcement de l’état d’urgence sanitaire, avec notamment un couvre-feu.
Une deuxième zone concernera la communauté urbaine du Havre, où des mesures d’assainissement supplémentaires seront mises en place, mais elles ne passeront pas avant le couvre-feu.
Une troisième zone couvrira le reste du département et les mesures seront plus faibles, car le virus y est moins présent.
Nul doute que des dispositions spéciales seront prises pour les stations balnéaires et côtières.

12:40. Pierre-André Durand: «Nous avons franchi deux niveaux en même temps, nous sommes passés d’alerte intense à maximum, fermant définitivement les barres. Et nous tombons également dans un état d’urgence renforcé. “
Ce statut se traduit par de nouvelles contraintes, qui seront précisées par un arrêté préfectoral.

12:39. Pierre-André Durand, préfet de Seine-Maritime: «Cette circulation du virus est souvent due à une forme d’incivisme. ”

12:34. Le préfet présentera demain la manière dont le cadre des «zones d’alerte» sera «repensé», explique Thomas Deroche.

12h30 Christine Gavini-Chevet: «Nous prenons des mesures prudentes et de bon sens pour les voyages scolaires et les voyages. “
La question du maintien de certains voyages scolaires a été posée au recteur, qui a accepté de travailler sur des voyages scolaires de «petite mobilité».

12:27. Christine Gavini-Chevet, recteur: “Un masque n’est pas obligatoire pour les élèves de moins de 11 ans”
S’il y a trois cas confirmés dans la même classe, la classe se ferme. Lorsqu’un élève présente des symptômes, il est immédiatement isolé.

READ  des dizaines de milliers de personnes manifestent contre la France

12:21. Thomas Deroche: «Nous sommes à une époque où nous devons compter sur la solidarité régionale. “
Il est normal que les Samus de Rouen et de Caen travaillent ensemble, par exemple, explique-t-il, et permettent “d’envoyer des patients, si nécessaire, des services affectés vers les moins intéressés”.

12:18. Thomas Deroche: «Nous avons dû déplacer environ 15% des opérations prévues vers la métropole de Rouen, pour permettre l’augmentation» du nombre de lits de réanimation.

12h15. Thomas Deroche: «Nous sommes déjà à 271 lits de réanimation armés dans la région, nous en serons à 300 en fin de semaine. “
«Les mesures de couvre-feu visent à ralentir l’accélération, à rendre l’épidémie plus résorbable, moins verticale. “

12:13. Thomas Deroche: «Nous savons que dans 15 jours, il y aura un impact plus important sur l’utilisation des ressources hospitalières. “
A Rouen, 50% d’hospitalisations Covid en plus en une semaine.

12:10. «Nous sommes dans le département le plus surveillé de la région. 200 cas pour 100 000 habitants au cours des sept derniers jours. Nous sommes dans le département de la région la plus touchée », explique Thomas Deroche, directeur de l’ARS.
Une accélération brutale de la circulation du virus à Rouen: 6ème agglomération de France par incidence.

12:09. Le décret est en cours de finalisation et sera publié demain samedi 17 octobre à midi.

11:50. Bienvenue dans ce live, le préfet Pierre-André Durand est attendu à midi.
En particulier, il devrait annoncer la liste des communes de la métropole de Rouen touchées par le couvre-feu.

READ  Lyon, Lille, Grenoble et Saint-Étienne doivent être en alerte maximale