Une dizaine de grandes villes françaises, dont Paris, vivent leur dernière nuit de liberté le vendredi 16 octobre avant que le couvre-feu annoncé mercredi par le président Macron n’entre en vigueur dans la nuit de vendredi à samedi. Le ministre de l’Economie Bruno Le Maire a donné les détails après le discours du Premier ministre de la veille.

Lire aussi Pouvons-nous prendre le train? Ai-je besoin d’un certificat? 24 questions sur le couvre-feu et l’état d’urgence sanitaire
  • L’extension de la période de remboursement du PEM devra être validée à Bruxelles

Le ministre de l’Économie a annoncé vendredi qu’il demanderait à la Commission européenne l’autorisation de prolonger d’un an le délai au terme duquel les prêts garantis par l’État (PGE) doivent être remboursés. M. Le Maire a rapporté sur BFM-TV du “Inquiétudes concernant l’échéance imminente”, en particulier chez les restaurateurs, qui “Demandez à pouvoir rembourser le prêt après deux ans”.

“Mais cela n’est pas autorisé par la Commission européenne car il est perçu comme une aide d’État, car ce prêt est garanti par l’État français”dit-il, ajoutant qu’il avait ensuite l’intention de négocier cette prolongation avec la commissaire à la concurrence, Margrethe Vestager. “Je pense que ce serait une bouffée d’air frais pour eux”a ajouté Bruno Le Maire.

Pour soutenir la trésorerie des entreprises pénalisées par le couvre-feu, le ministre a annoncé jeudi que la subvention des banques de l’EMP, qui lui a déjà permis de distribuer 120 milliards d’euros, sera prolongée de six mois, jusqu’en juin 2021 au lieu de la Le 31 décembre.

Lisez aussi: après les annonces d’Emmanuel Macron, les prescriptions de Jean Castex
  • Un couvre-feu coûte beaucoup moins cher qu’un reconditionnement, dit Bruno Le Maire

Les aides destinées à compenser les pertes économiques liées au couvre-feu coûteront un milliard d’euros, mais un réenclenchement coûterait jusqu’à vingt fois plus, estime également le ministre de l’Économie.

READ  dates, offres et promos, je sais tout

Par rapport, “Si nous réalisions un véritable confinement dans les zones où le virus circule activement – et uniquement dans ces zones – le coût serait de 5 milliards d’euros”, selon le ministre. EST “Si nous avions une reconfiguration générale, le coût serait, selon la réaction du monde économique, entre 15 et 20 milliards d’euros par mois”, a toujours calculé Bruno Le Maire.

Il a ajouté préférer “Que nous adoptions des mesures fortes, rapides, circonscrites, immédiates et que nous soutenions fortement les secteurs les plus concernés plutôt que de nous retrouver dans cette situation de réconciliation générale qui serait insupportable psychologiquement, socialement et pour les finances publiques”.

Covid-19: la liste aides prévues en France pour faire face à la crise
  • Tests antigéniques dans les aéroports d’ici fin octobre

Les tests antigéniques seront lancés fin octobre dans les aéroports français, a annoncé vendredi le ministre des Transports Jean-Baptiste Djebbari. “Nous les lancerons dans les aéroports, notamment au départ vers des destinations comme les États-Unis ou l’Italie, et à l’arrivée dans les pays rouges, afin de ne plus avoir de personnes revenant des pays rouges vers le territoire français sans être testées”, Il expliqua sur la chaîne CNews.

“Nous le mettrons en place d’ici la fin du mois d’octobre et, par la suite, tout cela devrait prendre de l’ampleur dès qu’il sera dégagé, ce qui est fiable, sûr et permet d’améliorer la fluidité et la sécurité des déplacements.”, Il ajouta. C’est le but“Nous harmonisons tous les protocoles de santé à l’aide de tests antigéniques, notamment en Europe, qui sont aujourd’hui un peu différents”.

Article réservé à nos membres Lire aussi Covid-19: tests antigéniques, un espoir de débloquer les laboratoires
  • Refus d’exemptions pour les cinémas et les théâtres

Bruno Le Maire s’est également opposé à aa exemption de couvre-feu pour des spectacles, contrairement à ce qui a été suggéré par la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot.

READ  les restrictions augmentent en Europe, deux essais cliniques suspendus

«Ce qui rend une règle forte, c’est sa clarté et sa simplicité. Si vous commencez à multiplier les exemptions (…) nous ne le ferons pas, a déclaré le ministre. En politique, nous devons avoir une seule priorité. Je suis opposé à toute dérogation sauf pour le personnel de santé, pour les urgences, (…) pour des circonstances exceptionnelles ».

Lisez aussi: les cinémas rêvent d’extension

Aucune exemption pour le sport amateur

La ministre des Sports, Roxana Maracineanu, exclue Vendredi sur Franceinfo une exemption du couvre-feu pour les athlètes amateurs. «Nous devons être responsables dans cette situation, nous devons apporter un soutien très fort au personnel médical et aux personnes qui partent [être] et qui sont déjà malades du coronavirus et sont hospitalisés “dit Mmoi même Maracineanu, interrogé sur un assouplissement du couvre-feu similaire à celui demandé par Mmoi même Bachelot.

“Le sport a été très bien traité depuis le début de cette crise, nous avons réussi à avoir des exceptions pour certains publics, en particulier les enfants qui peuvent continuer à fréquenter des associations”, a déclaré le ministre. Et même si les clubs professionnels “Je suis en grande difficulté financière”, “Le spectacle sportif peut continuer à se dérouler”se souvient-il.

Article réservé à nos membres Lire aussi L’extraordinaire succès des écoles eSports
  • Le Touquet instaure un couvre-feu, anticipant un «afflux de touristes»

Craignant un afflux de touristes, la station balnéaire du Touquet-Paris-Plage instaurera un couvre-feu de minuit à 6h le samedi 17 octobre, suite aux annonces de couvre-feu en Ile-de-France et dans huit métropoles, dont Lille. Située à moins de deux heures de route de la capitale des Flandres, cette station balnéaire de luxe est particulièrement appréciée des habitants de la métropole lilloise.

READ  Le coût du vaccin développé par Sanofi et GSK sera "inférieur à 10 euros"
Lire aussi Couvre-feu, bars, fêtes … Quelles restrictions dans votre ville ou département?

“Les bars et restaurants du Touquet seront fermés à partir de 23h30”, pour que l’horaire du couvre-feu soit respecté et que chacun puisse rentrer chez lui, explique la commune dans un communiqué sur les réseaux sociaux. Tout déplacement sera donc interdit jusqu’à 6 heures.

“Ces mesures complètent celles déjà prises avec les professionnels de l’hôtellerie lundi”, en particulier, l’affichage en dehors des établissements de la capacité d’accueil, ou la mise à disposition des clients d’une note sur laquelle ils doivent obligatoirement laisser leurs coordonnées.

Article réservé à nos membres Lire aussi “La balle est dans votre camp”: à Lille, des étudiants “résilients” face aux restrictions

Lors de son entretien de mercredi, Emmanuel Macron a néanmoins rappelé le choix du gouvernement de ne pas empêcher les gens de déménager ou de partir en vacances, précisant: «C’est un peu ce que nous avons vécu au début de notre enfermement. Cependant, avons-nous le virus qui est allé partout? Non. “ Cependant, le président de la République a appelé les concitoyens rejoignant une location ou leur résidence secondaire à continuer à prendre toutes les précautions nécessaires.

Notre sélection d’articles sur les coronavirus

Le monde