Covid Live News : Omicron pourrait devenir une variante dominante, selon un chercheur de Harvard ; La France fermera les discothèques | Nouvelles du monde

La baisse du nombre de visiteurs en Thaïlande a revitalisé ses plages de sable autrefois infestées.

Désormais, la Thaïlande espère faire de ses îles idylliques Phi Phi le porte-drapeau d’un nouveau modèle de tourisme plus durable alors que le pays rouvre ses portes aux visiteurs après la longue fermeture de Covid, rapporte l’Agence France-Presse.

Avant la pandémie, le parc marin national de Phi Phi, avec ses plages de sable blanc et ses récifs coralliens, attirait plus de deux millions de visiteurs par an.

Jusqu’à sa fermeture, la beauté éblouissante de Maya Bay et sa renommée hollywoodienne attiraient jusqu’à 6 000 personnes par jour sur sa plage étroite de 250 mètres de long.

Les touristes et les hors-bord bruyants et polluants ont eu un impact énorme sur l’écologie délicate de la région.

« La couverture corallienne a diminué de plus de 60% en un peu plus de 10 ans », explique Thon Thamrongnawasawat de l’Université Kasetsart à Bangkok.

Alors que la pandémie a frappé et que le nombre de visiteurs est tombé à pratiquement zéro lorsque la Thaïlande a imposé des règles de voyage strictes, l’ensemble de l’archipel a été contraint de se mettre en convalescence.

En conséquence, des dizaines de requins à pointe noire, de tortues vertes et de tortues imbriquées sont revenus.

« Tout porte à croire qu’il y a plus de reproduction, surtout chez les requins, qui apprécient particulièrement les eaux calmes », explique Thon.

Quant aux coraux, « plus de 40% des fragments replantés à Maya Bay ont survécu, un chiffre très satisfaisant obtenu grâce à l’absence de visiteurs ».

READ  Pas de soutien public à l'interdiction des courts-courriers en France, déclare le PDG de Ryanair

Phi Phi reprend lentement le tourisme, toujours principalement local pour l’instant, mais les étrangers reviennent alors que la Thaïlande assouplit ses règles draconiennes pour les visiteurs et que Maya Bay devrait rouvrir le 1er janvier.

Le gouvernement a déclaré qu’il souhaitait aller au-delà de l’histoire du tourisme de masse hédoniste en Thaïlande, le ministre du Tourisme Phiphat Ratchakitprakarn déclarant que l’accent sera mis sur « les voyageurs haut de gamme, plutôt que sur un grand nombre de visiteurs ».

Le chef du parc national Phi Phi, Pramote Kaewnam, a déclaré que les bateaux ne pourraient plus s’amarrer près de la plage et déposeraient plutôt les touristes à un quai loin de la baie. Les visites seront limitées à une heure, avec un maximum de 300 personnes par visite.

« Maya Bay gagnait jusqu’à 60 000 dollars par jour, mais cet énorme revenu ne peut pas se comparer aux ressources naturelles que nous avons perdues », a déclaré Pramote.


Des bateaux à longue queue attendent à la jetée d’East Railay Beach à Krabi alors que le pays se prépare à accueillir à nouveau les visiteurs. Photographie : Mladen Antonov / AFP / Getty Images

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here