Sur le plateau de Libra ton post jeudi 10 septembre, Cyril Hanouna a été interrogé par une personne en public sur le geste de l’un de ses invités. Exaspéré, l’animateur a demandé à ce dernier de quitter l’émission.

Cyril Hanouna il était intransigeant envers son hôte. Le jeudi 10 septembre, le débat était dans les anti-masques en Balance ton post, pour savoir si les invités de l’émission C8 incluaient ou non ces personnes qui refusent de suivre les mesures mises en place par le gouvernement pour contrer la propagation. coronavirus. Parmi les invités du salon, Patrick Bellier, pneumologue, à qui on a ordonné de quitter le plateau après un geste déplacé en entier.

C’était un spectateur dans le public pour contester Cyril Hanouna simple à signaler le “quenelle” fait par son hôte, lui demandant pourquoi il était autorisé à rester après avoir fait ce geste et convoquant également l’invité pour revoir les images de la séquence. Exaspéré, l’hôte C8 n’est finalement pas allé jusqu’au bout pour demander Patrick Beller quitter le plateau. “C’est inacceptable, nous avons écouté vos diatribes s’il s’agit de faire des choses comme ça sur le plateau, vous pouvez quitter le plateau, au revoir, merci!”, il a donc lancé.

Cyril Hanouna interrogé par Kaaris dans TPMP

Une soirée un peu compliquée pour Cyril Hanouna, qui quelques heures plus tôt dans Touche pas à mon post avait été vivement contestée par Kaaris. Invité pour la promotion de son nouvel album, le rappeur en a profité pour réagir à la polémique autour des rappeurs Moha la Squale et Romeo Elvis, tous deux accusés de violences sexuelles. «Je me demande, pourquoi est-ce que nous basculons votre truc n’est pas encore sorti?, Lui lança Kaaris, faisant référence à d’éventuels différends qui pourraient survenir à propos de l’hôte. Cyril Hanouna, qui ne comprend pas sa réponse, répète sa question, mais le rappeur insiste. “Mais je ne suis pas un rappeur!”, puis rétorqua le roi des États pontificaux.

READ  Disney supprime 28000 emplois aux États-Unis en raison de la pandémie de Covid-19

Abonnez-vous à la Newsletter Closermag.fr pour recevoir gratuitement les dernières actualités