Un homme qui s’était réfugié à Domont, dans le Val-d’Oise dans la soirée du jeudi 17 décembre, a tué sa femme avant de retourner l’arme sur lui, après avoir tiré et blessé deux personnes en début de soirée, L’Agence France -Presse (AFP) a appris de sources proches de l’enquête.

Avant 19 heures, cet homme, né en 1962 et déjà condamné pour violences contre sa femme, s’était retranché dans son entreprise avec sa compagne, 44 ans, avec qui il était en instance de divorce depuis un an, selon le ‘accusation. de Pontoise. Il avait été référé deux fois en 2019 et 2020.

Deux employés blessés

Avant la prise d’otage, l’homme a d’abord blessé deux de ses employés, le premier par balle tandis que le second a reçu des éclats d’obus, a précisé le parquet, qui a ouvert une enquête sur meurtre, tentative de meurtre. meurtre et enlèvement. Le pronostic vital des deux blessés n’est pas engagé.

Un large périmètre de sécurité a été mis en place autour de cette entreprise d’aménagement paysager. Aux alentours de 22 heures, le GIGN et une centaine de gendarmes étaient toujours présents dans cette ville située à une vingtaine de kilomètres au nord de Paris, ont noté les reporters de l’AFP. Le GIGN n’a pas pu entrer en contact avec l’homme retranché. Un robot, envoyé pour localiser, a alors permis la découverte des deux corps.

En 2019, 146 femmes ont été tuées par leur conjoint ou ex-partenaire, 25 de plus que l’année précédente, selon les données officielles.

Le monde avec l’AFP