Des soldats des forces armées de Barkhane ont attaqué jeudi soir un camp identifié comme terroriste. – AFP

Plusieurs douzaines jihadistes ont été tués lors d’une opération de l’armée française jeudi près de Niaki, à 180 km de Mopti, au centre de
Mali, a annoncé l’état-major des armées françaises vendredi soir.

L’opération, menée par des commandos sur hélicoptères avec l’appui d’avions de combat, s’est terminée “après quelques heures de combat au sol pour la neutralisation de plusieurs dizaines” de djihadistes, a annoncé l’état-major dans son rapport. compte Twitter.

Motos et armes saisis

Dans son communiqué de presse, l’état-major a précisé qu’une reconnaissance aérienne avait permis jeudi d’observer “un groupe d’individus suspects à proximité du village de Niaki”. Après les avoir identifiés comme ”
groupes terroristes armés “,” La Force Barkhane a décidé de procéder à une opération de neutralisation “.

Des commandos de montagne appuyés par 4 Mirage et 4 Tigres ont attaqué le camp dans la soirée. «Après quelques heures de combats sur le terrain, l’opération s’est terminée par la neutralisation de plusieurs dizaines de GAT, une vingtaine de motos et des armes ont été saisies ou détruites», s’est félicité l’état-major.

READ  Attaque de Conflans: qui a informé le bourreau de Samuel Paty?