Des manifestants pour l’approbation du vaccin anti-Covid attaquent l’homme politique français Stéphane Claireaux

Covid en France : des manifestants ont manifesté contre le laissez-passer sanitaire France Covid.

Paris:

L’homme politique français Stéphane Claireaux, membre du parti au pouvoir La République en marche du président Emmanuel Macron, a déclaré lundi qu’il avait été attaqué ce week-end par des manifestants qui manifestaient contre le laissez-passer sanitaire COVID de la France.

L’attaque de Claireaux dimanche survient au milieu de la colère du public en France après que Macron a déclaré qu’il voulait « énerver » les personnes non vaccinées en leur rendant la vie si compliquée qu’elles finiraient par se faire vacciner contre le COVID.

Claireaux est députée du collège de Saint-Pierre et Miquelon, un territoire français d’outre-mer situé dans le nord-ouest de l’océan Atlantique, près de la province canadienne de Terre-Neuve-et-Labrador.

« Bien sûr que je porterai plainte. Certaines personnes pensent que les bonnes décisions ne sont pas prises. Nous recevons tous des menaces de mort par la poste, à un moment donné, cela doit cesser », a déclaré Claireaux à France Info lundi.

La ministre française des Outre-mer Annick Girardin a condamné l’attentat de Claireaux. Le compte Twitter de Girardin a publié une photo de l’incident, qui montrait des manifestants jetant de la boue sur Claireaux alors qu’elle était hors de la maison.

« L’attaque de Stéphane Claireaux devant son domicile lors d’une manifestation contre le laissez-passer sanitaire est totalement inacceptable. Les images sont extrêmement choquantes », a déclaré Girardin.

READ  La Belgique pourrait introduire de nouvelles taxes environnementales sur le secteur de l'aviation

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here