HONG KONG (AP) – Des milliers d’habitants de Hong Kong ont été arrêtés samedi dans le cadre d’une initiative sans précédent pour contenir une épidémie qui s’aggrave dans la ville, ont annoncé les autorités.

Hong Kong a du mal à contenir une nouvelle vague de coronavirus depuis novembre. Au cours des deux derniers mois, plus de 4 300 cas ont été enregistrés, représentant près de 40% du total de la ville.

Les cas de coronavirus dans le district de Yau Tsim Mong à Hong Kong, un quartier populaire avec de vieux immeubles et appartements subdivisés, représentent environ la moitié des infections de la semaine dernière.

Les analyses des eaux usées dans la région ont révélé des traces plus concentrées du virus, ce qui soulève des inquiétudes quant au fait que des systèmes de plomberie mal construits et un manque de ventilation dans les unités séparées pourraient représenter un chemin possible pour la propagation du virus.

Les autorités ont déclaré samedi dans un communiqué qu’une zone comprenant 16 bâtiments à Yau Tsim Mong sera fermée jusqu’à ce que tous les habitants aient été testés. Les résidents ne seront pas autorisés à quitter leur domicile tant qu’ils n’auront pas reçu les résultats des tests pour éviter les infections croisées.

“Les personnes soumises à des tests obligatoires sont tenues de rester dans leurs locaux jusqu’à ce que toutes les personnes identifiées dans la zone aient été testées et que les résultats des tests aient été pour la plupart vérifiés”, a déclaré le gouvernement dans un communiqué.

READ  La nouvelle innovation de Crosse Helmet Makers est évaluée

Hong Kong a évité auparavant les blocus dans la ville pendant la pandémie, le dirigeant Carrie Lam ayant déclaré en juillet de l’année dernière que les autorités éviteraient de prendre de telles «mesures extrêmes» à moins qu’elles n’aient pas d’autre choix.

Les restrictions, annoncées à 4 heures du matin à Hong Kong, devraient prendre fin dans les 48 heures, a indiqué le gouvernement.

Il a appelé les employeurs à faire preuve de discrétion et à éviter de réduire les salaires des employés qui ont été touchés par les restrictions et pourraient ne pas être en mesure d’aller travailler.

Hong Kong a enregistré un total de 9 929 infections dans la ville, avec 168 décès enregistrés vendredi.