Politique

VIDÉO – Emmanuel Macron a vivement attaqué mardi soir le journaliste du Figaro Georges Malbrunot lors d’une réception au Liban, à propos d’un article décrivant les négociations que le président mène en coulisses pour la révision du système politique libanais.

Une interprétation inhabituelle d’un président envers un journaliste lors d’une visite diplomatique. Dans une séquence tournée mardi soir par notre reporter lors d’une réception à Beyrouth, on voit Emmanuel Macron interroger brutalement le journaliste du Figaro Georges Malbrunot, qui suit au quotidien le voyage du chef de l’Etat au Liban.

Ce que vous avez fait là-bas, compte tenu de la délicatesse du sujet, compte tenu de ce que vous savez de l’histoire de ce pays, est irresponsable.», A lancé Emmanuel Macron au grand reporter, spécialiste du Moyen-Orient, au centre de l’accueil.

Irresponsable pour la France, irresponsable pour les personnes concernées ici, et sérieux d’un point de vue éthique“, poursuit le chef de l’Etat, très en colère.”Vous m’avez toujours entendu défendre les journalistes. Je vais toujours. Mais je vous parle franchement. Ce que vous avez fait est sérieux, non professionnel et méchant.

Un article offensant

Quelles informations publiées par le journaliste auraient pu mettre en colère le président de la République? Ceci est un article publié par Le Figaro 31 août sur l’action du président français au Liban après l’explosion de Beyrouth, intitulée “Macron rentre au Liban pour affronter les chefs des clans”.

Georges Malbrunot évoque la première visite du chef de l’Etat, le 6 août, au Liban, qui a précédé le déplacement en cours visant à soutenir le pays dans sa reconstruction. Le journaliste mentionne un “indiscrétion dans Figaro“que le président lui-même aurait fait, brandissant “la menace d’imposer des sanctions aux dirigeants politiques qui résistent aux réformes”.

Les détails de ces échanges que le président de la République a eu à la résidence de l’ambassade de France le 6 août sont sans doute perçus par l’Elysée comme de nature à faire dérailler le processus et auraient donc fait sortir le président de ses gonds. . Déjà la veille, la journaliste avait révélé le contenu d’un échange entre Emmanuel Macron et un leader du parti Hezbollah au parlement, citant, sans la nommer, «une source française à Beyrouth». “Je veux travailler avec vous pour changer le Liban. Mais montre moi que tu es libanaise“, il aurait jeté Emmanuel Macron à Mohammed Raad, selon le journaliste qui cite cette source française”.Tout le monde sait que vous avez un agenda iranien […] Voulez-vous aider les Libanais, oui ou non? Alors rentrez chez vous, quittez la Syrie et le Yémen et faites le travail ici pour construire un État car ce nouvel État profitera également à vos familles.“, aurait plaidé le chef de l’Etat. Un voisin du mouvement cité par le même article aurait considéré cet entretien comme”Reconnaissance internationale“.

READ  L'OMS signale une baisse des nouveaux cas et des décès dans le monde

Sujet très sensible

Toutes les informations sur

Le Liban marqué par des explosions à Beyrouth

Les dernières actualités Les terribles images de la double explosion

Ce sujet est très sensible pour la diplomatie française. Donc en août Le monde il avait déjà évoqué cette interview. L’entourage d’Emmanuel Macron a alors contesté tout échange bilatéral avec Mohammed Raad, évoquant une rencontre avec un public de dirigeants politiques, toutes sensibilités confondues. Dans un article de Jour de l’Orient Mohammed Raad lui-même a également démenti les propos rapportés par Le Figaro sur cette rencontre.

Sur le même sujet

Et aussi