Livrets, assurance-vie, PEL: les placements sans risque sont nombreux mais la plupart rapportent moins de 1% par an. (© cc Ginasanders123rf1)

Avec la baisse des taux d’intérêt, trouver un investissement sans risque de perte en capital qui rapporte plus de 0,5% est devenu un défi. Notre journaliste a pu le voir de manière très concrète en essayant d’investir 100 000 euros. Il partage son expérience avec vous.

C’est signé! Malgré mon emprisonnement et quelques semaines de retard, j’ai vendu mon appartement. Grâce à une belle valeur ajoutée – grâce à la flambée des prix parisiens – me voilà propriétaire d’un joli pécule de 100 000 €. Cet argent sera rapidement réinvesti dans l’achat de ma prochaine résidence principale. Mais en attendant, que faire du jackpot?

Mon horizon d’investissement est court, de quelques mois à un maximum de deux ans. Dans ces conditions, il est hors de question de prendre des risques. Sortie boursière et autres investissements rentables sur le long terme mais incertains sur de courtes périodes.

Je n’ai pas d’autre choix que de passer à l’investissement sans risque et … c’est là que la chaussure se resserre.

Ne peut pas dépasser 1 ou 2%

Avec la baisse des taux d’intérêt, une épargne sûre est à peine payante. Les livrets réglementés (LDDS, Livret A) offrent un rendement de famine de 0,5%. Celui des fonds en euros recule chaque année et pourrait tomber à 1% en moyenne en 2020.

Nous devons faire face aux faits, il est aujourd’hui impossible d’obtenir une rémunération sans risque supérieure à 1 ou 2%. Un objectif que j’espère atteindre avec la clé de gagner de 1 000 à 2 000 euros par an, tout de même.

Heureusement, j’ai un “ancien” PEL, qui a ouvert en 2014. Les paiements sont possibles jusqu’en 2024 et il offre un retour net.

En savoir plus sur LeRevenu.com

READ  Suez administre une "pilule toxique" à Veolia