Eglise orthodoxe accusée après la mort d’un enfant lors du baptême

Un bébé roumain est mort après une cérémonie de baptême au cours de laquelle les bébés ont été plongés trois fois dans de l’eau bénite.

Le garçon de 6 semaines a été hospitalisé pour un arrêt cardiaque lundi et est décédé quelques heures plus tard, une autopsie a révélé du liquide dans ses poumons, a rapporté l’Agence France-Presse.

La tragédie a mis la pression sur l’Église orthodoxe pour qu’elle change les règles du baptême.

Les procureurs ont ouvert une enquête pour homicide involontaire coupable contre le prêtre dans la ville de Suceava.

« La mort d’un nouveau-né suite à cette pratique est une énorme tragédie », a déclaré un message avec une pétition en ligne pour des changements au rituel. « Ce risque doit être exclu pour que la joie du baptême triomphe ».

Jeudi soir, la pétition avait recueilli plus de 56 000 signatures, selon l’AFP.

Une personne en ligne a dénoncé la « brutalité » du rituel et une autre a critiqué « l’entêtement de ceux qui pensent que c’est la volonté de Dieu » de le garder.

Les médias locaux ont rapporté plusieurs incidents similaires ces dernières années.

Le porte-parole de l’Église, Vasile Banescu, a déclaré que les prêtres pouvaient verser de l’eau sur le front d’un enfant au lieu d’une immersion totale.

Mais l’archevêque Théodosie, chef de l’aile traditionaliste de l’église, a tenu bon et a insisté sur le fait que tout le rituel ne changerait pas.

En Roumanie, où plus de 80% de la population est orthodoxe, l’Église est l’une des institutions les plus fiables, selon de récents sondages d’opinion.

READ  Série de démissions autour de Donald Trump après l'invasion du Capitole

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here