FRANCE

Des dizaines de milliers de personnes se sont rassemblées ce dimanche à Paris et dans toute la France en hommage au professeur Samuel Paty, décapité vendredi pour avoir montré à ses étudiants des caricatures de Mohammed, une attaque islamiste qui a suscité l’émotion nationale.

Théâtre de la manifestation historique qui a suivi les attentats contre Charlie Hebdo et Hyper Cacher le 11 janvier 2015, la place de la République à Paris s’est remplie en début d’après-midi de milliers de manifestants, d’enseignants, d’élus et d’anonymes venus pour défendre la liberté d’expression, ils disent non à «l’obscurantisme» et chantent la Marseillaise.

A Lyon, la place Bellecour, l’une des plus grandes du pays, était également noire avec 6.000 personnes selon la préfecture, rassemblées devant la statue de l’Homme de Pierre, symbole de la Résistance, un autocollant “je suis professeur” sur le revers de la veste ou un rose à la main.

Environ 300 personnes se sont également rassemblées à midi à Nice. «Tout le monde est en danger aujourd’hui, il y a eu d’autres attaques qui ont déjà visé un journal ou juste des citoyens comme ici à Nice, et maintenant les choses doivent changer», a déclaré Valentine Mule, 18 ans. , étudiante en première année de droit à Nice.

READ  Pro D2: Vannes gagne à Nevers et prend la tête