UN DUEL À DISTANCE POUR LE 11 SEPTEMBRE

Un 11 septembre très politique. Pour le 19e anniversaire des attaques les plus sanglantes de l’histoire, le candidat démocrate Joe Biden a visité le site “Ground Zero” à New York, pour un hommage annuel aux près de 3 000 victimes des attentats du World Trade Center. Pas d’interventions programmées: les interventions, enregistrées à l’avance cette année en raison du coronavirus, sont traditionnellement réservées aux proches des victimes.

Mais à moins de deux mois de l’élection présidentielle, la campagne bat toujours son plein: une autre cérémonie a été organisée, à quelques rues de là, par des dignitaires républicains, au cours de laquelle l’ancien maire républicain de New York et l’avocat L’équipe de Donald Trump, Rudy Giuliani, selon New York Local Television 1.

La compétition est également prévue dans un autre lieu des attaques, à Shanksville, en Pennsylvanie, à 500 km à l’ouest de New York, où l’un des quatre vols détournés par des militants d’al-Qaïda s’est écrasé. Donald Trump devait s’y rendre, accompagné de sa femme Melania, le matin et prononcer un discours. Joe Biden devait lui succéder dans l’après-midi, même si les deux adversaires ne se croisent pas.

READ  Deux petits rhinocéros de Java en voie de disparition repérés dans le parc indonésien