La direction d’Envy Gaming prend des mesures après que le joueur “Fearless” de Dallas Fuel Lee, Eui-Seok, a parlé cette semaine du racisme que lui et ses collègues coréens ont dit avoir été confronté à Dallas.

Mike Rovell, fondateur et directeur des jeux de l’organisation, a déclaré qu’Envy cherche à renforcer la sécurité et demande aux autres de lutter contre le racisme lorsqu’ils le voient.

Rafael ne fait pas souvent de déclarations politiques. Il l’a dit lui-même dans une vidéo de cinq minutes qu’il a publiée mardi, affirmant qu’il s’en tenait généralement aux jeux et aux sports électroniques. Mais c’était quelque chose qu’il a dû admettre après un clip de Lee dimanche, qui a ensuite été traduit du coréen en anglais, qui parlait de la haine que la compagnie pétrolière ressentait «pratiquement tous les jours».

«Être asiatique ici est terrifiant», a-t-il dit, traduit par le réalisateur de Floride Jade «swingclip» Kim. “Anjd. Les gens essaient constamment de mener leurs batailles avec nous.”

La vidéo provient de Lee’s Flux Twitch Le dimanche Il a ensuite été publié sur Twitter. La traduction de Kim a amené plus de membres anglophones de la communauté Overwatch League à participer à la conversation.

Les rapports de crimes haineux contre les Asiatiques ont augmenté aux États-Unis depuis le début de l’épidémie, pour chaque New York TimesEt Le 16 mars, huit personnes ont été tuées dans les stations thermales de la région d’Atlanta, dont six Asiatiques.

READ  Gmail et d'autres applications Android plantent sur les téléphones: voici une solution simple de Google

Rovell souhaitait que les dirigeants d’Envy soient au courant des accidents avec Lee et The Fuel plus tôt afin qu’ils puissent continuer à travailler, mais il était heureux de me répondre dans sa vidéo.

Rovell a déclaré: «J’aurais aimé qu’il nous ait dit une fois que cela s’est produit, donc il y avait probablement des choses que nous pourrions faire pour découvrir qui étaient ces personnes et peut-être qu’il y avait des choses que nous aurions pu faire plus tôt» Mais en même temps, j’ai dit à Fearless qu’il pouvait toujours dire ce qu’il pensait et il pouvait toujours parler ouvertement de ses expériences.

Rovell a admis que lui et Envy ne peuvent pas contrôler ce que font les autres, mais ils cherchent toujours des moyens de renforcer la sécurité. Le PDG d’Envy, Adam Rimer, a déclaré sur Twitter que l’organisation travaillait sur des options.

Nous avons discuté de l’ajout de la sécurité et de la sécurité personnelle. Nous avons déjà discuté avec la sécurité de notre bâtiment qui essaiera, lorsque cela sera possible, d’assurer la sécurité des joueurs à l’extérieur et autour du bâtiment. “Je pense que cela évoluera un peu au fur et à mesure. Nous sommes toujours en train de discuter de ce que nous pouvons faire pour qu’ils se sentent en sécurité.”

En traduisant une conversation par moi, il a mentionné que cela lui arrivait à lui et à ses coéquipiers quotidiennement, et que le manque de masques était une préoccupation pour eux. Les gens les ont même toussés et crié des insultes racistes.

READ  Les plus grands lanceurs de gadgets Amazon de l'ère Bezos: Kindle, Echo et plus

Faire partie de Dallas Fuel a aidé Lee, ses sept coéquipiers coréens et trois entraîneurs coréens.

Il m’a dit: “C’est pourquoi je porte parfois ma chemise exprès.” “Si je mets ma chemise, je pense qu’ils se rendent compte que nous faisons partie d’une équipe, donc ils ne nous dérangent pas trop. Mais si je porte mes vêtements de tous les jours, ils courent vers nous, nous agressent et puis courent.”

Rovell a déclaré que les joueurs de Fayol allaient bien et que Fearless lui-même avait été “surpris” par la réaction et l’inquiétude d’Envy. Actuellement, son équipe se concentre sur les débuts de la saison de l’Overwatch League contre les Outlaws de Houston le 16 avril.

Rovell, qui a déclaré avoir fait l’objet de remarques racistes dans le sport électronique au cours de sa carrière de plusieurs décennies en tant que joueur, souhaite que ses joueurs se sentent en sécurité.

Trouvez plus de couverture de carburant de The Dallas Morning News ici.

Pour en savoir plus sur la couverture e-sport de The Dallas Morning News, cliquez ici.