Evenepoel pleure “souffre” en terminant septième du retour du Giro d’Italia

Publié le: Modifié:

Turin (Italie) (AFP)

La star belge Remco Evenepoel a décrit sa souffrance samedi en terminant septième du contre-la-montre d’ouverture du Giro d’Italia à son retour neuf mois après un incident d’horreur.

Le joueur de 21 ans s’est fracturé le bassin après avoir heurté un mur de pont et s’être écrasé dans un ravin lors du Giro di Lombardia en Italie en août dernier.

“J’étais très excité au début, j’avais les larmes aux yeux”, a déclaré le pilote Deceuninck – Quick Step.

«Je n’ai pas vraiment pensé à la victoire ou au maillot rose.

«Je voulais juste en profiter, faire un bon contre-la-montre.

“La septième place est fantastique. Un court contre-la-montre n’est pas quelque chose qui me favorise. Je suis juste content.”

Evenepoel menait la course classique d’une journée en Lombardie lorsqu’il a mal jugé un virage et est tombé de 10 mètres dans un ravin.

L’incident a mis fin à une course incroyable, notamment en remportant le Giro di Polonia qu’il avait prévu de disputer au Giro d’Italia 2020 en octobre, où il serait parmi les favoris.

Lors de sa récupération exténuante, la motivation principale d’Evenepoel était d’être sur la ligne de départ à Turin pour son premier grand Tour des trois semaines du Giro d’Italia.

Samedi, Evenepoel a terminé 19 secondes derrière le champion du monde italien Filippo Ganna qui a remporté la course de 8,6 km contre la montre pour la deuxième année consécutive.

“Cela s’appelle faire un retour à la dure”, a déclaré Evenepoel.

READ  L'économie belge pourrait croître de près de 5% en 2021 `` si les mesures contre les coronavirus étaient temporaires ''

“Je ne m’attendais pas à avoir autant à souffrir. Je ne pensais pas vraiment que j’allais gagner. Je voulais juste ressentir à nouveau cette douleur et je l’ai ressentie.”

Son coéquipier portugais Joao Almeida, quatrième au classement général du Giro de l’année dernière et parmi les favoris, a terminé quatrième le plus rapide de la journée, deux secondes plus vite qu’Evenepoel.

Le Britannique Simon Yates, ancien vainqueur de la Vuelta a Espana, et le Colombien Egan Bernal, champion du Tour de France 2019, ont tous deux terminé à moins d’une seconde l’un de l’autre à un peu moins de 40 secondes du rythme.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here