Faurecia obtient 213 millions d’euros de l’UE pour développer le projet hydrogène en France

3 octobre (Reuters) – Le français Faurecia (EPED.PA) a déclaré que son projet de technologie de l’hydrogène avait reçu 213 millions d’euros (208,72 millions de dollars) de soutien public de la Commission européenne dans le cadre du programme Hydrogen IPCEI.

L’entreprise vise à créer des solutions de mobilité propre abordables en développant et en industrialisant une nouvelle génération de réservoirs à hydrogène, à la fois gazeux et liquide, d’ici la fin de 2027, indique un communiqué.

Faurecia – dont l’acquisition de la société allemande de pièces automobiles Hella (HLE.DE) a conduit à la création de la nouvelle société Forvia – a ajouté que la production débutera en 2024 dans son usine d’Allenjoie en Bourgogne-Franche-Comté en France, dans le but de plus de 100 000 unités produites par an.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Le 15 juillet, la Commission européenne a autorisé 15 États membres à fournir un financement public pouvant atteindre 5,4 milliards d’euros (5,48 milliards de dollars) dans le cadre du programme Projet important d’intérêt européen commun (PIIEC) pour soutenir la recherche, l’innovation et la première diffusion industrielle de l’hydrogène. technologiques dans la Région. Lire la suite

Gaztransport & Technigaz (GTT.PA) et McPhy Energy (MCPHY.PA) ont également reçu un financement dans le cadre du programme IPCEI pour développer leurs projets respectifs de gigausine à hydrogène.

La Commission européenne s’était engagée à augmenter les financements pour soutenir l’hydrogène, un carburant qui peut être produit à partir d’énergies renouvelables et qui peut remplacer les combustibles fossiles dans les processus industriels polluants.

READ  Lawrence Shankland explique pourquoi il a quitté Dundee United pour la Belgique, changeant son style de jeu et son avenir en Écosse

(1 $ = 1,0205 euros)

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Reportage de Dina Kartit; Montage par Juliette Jabkiro et Sudip Kar-Gupta

Nos normes : Principes de confiance de Thomson Reuters.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here