Les premiers résultats de l'enchère 5G: Free fait la plus petite demande

La vente aux enchères pour l’attribution des fréquences 5G a débuté ce matin avec une première évaluation de l’Arcep dévoilée en prime time.

Free n’a pas tiré ce premier jour. Le 29 septembre 2020, 4 tours de paris ont eu lieu. Le quatrième tour est donc terminé. Dans ce tour, le prix unitaire d’un bloc de 10 MHz a atteint 85 millions d’euros. Au cours du dernier tour de la journée, les candidats ont demandé le nombre de blocs suivant: blocs de 10 MHz demandés par la société candidate.

Pour ce prix, Free Mobile a demandé deux blocs de 10 MHz, moins que Bouygues et SFR, et encore moins qu’Orange. Étant donné que les demandes cumulées de blocs par les candidats (13 blocs de 10 MHz) sont nettement supérieures au nombre de blocs disponibles (11 blocs de 10 MHz), l’enchère n’est pas terminée.

Il reprendra demain à son tour 5 au prix de 90 millions d’euros par bloc de 10 MHz. A chaque tour, le prix de chaque bloc augmentera de 3 millions d’euros.

Que va-t-il se passer ensuite?

L’attribution des fréquences devrait prendre une dizaine de jours. Dans cette première phase, chaque opérateur devra répondre à la question “combien de blocs voulez-vous pour x millions de blocs? “. En ajoutant chacune des réponses, le montant demandé augmentera donc de 3 millions d’euros, la question sera répétée à chaque fois dans Orange, Bouygues, Free et SFR. Plus le prix est élevé, plus certains opérateurs devront réduire le nombre de blocs nécessaires pour équilibrer l’offre et la demande. Lorsque le nombre total de blocs requis atteint 11, cette première phase sera achevée.

READ  Actions technologiques américaines: chute durable ou juste correction boursière?