Happening review : un drame inébranlable sur l’avortement qui vous attire | Films dramatiques

Le drame furieusement empathique d’Audrey Diwan, lauréate du Lion d’or à Venise, apporte une urgence écoeurante et tic-tac au sort d’un jeune étudiant. Anne (une intéressante Anamaria Vartolomei) est confrontée au choix entre mener à bien une grossesse non planifiée au détriment de ses espoirs, ambitions et promesses académiques considérables, ou risquer l’emprisonnement ou pire en recourant à un avortement illégal.

Le film, adapté du roman autobiographique d’Annie Ernaux du même nom, se déroule dans le nord de la France au début des années 1960. Pourtant, il est tout à fait approprié tant dans l’approche – les détails de la période sont volontairement minimisés – que dans les thèmes. Le film s’ouvre au Royaume-Uni le même mois que le Kentucky est devenu le premier État américain à bloquer « complètement et immédiatement » l’accès aux licenciements.

Ça arrive c’est une expérience viscérale et conflictuelle : les représentations procédurales sans passion de deux tentatives de licenciement sont épuisantes presque sans surveillance. Mais la vraie puissance du film ne vient pas de l’assaut brutal de ces scènes, qui correspondent à celles de Myroslav Slaboshpytskiy La tribu à une horreur inébranlable, mais du lien émotionnel que Diwan crée habilement entre Anne et un public qui se retrouve à vivre son traumatisme plutôt que de simplement le regarder.

READ  Google rapporte des taux d'annonces plus élevés en France et en Espagne après la taxe numérique, Telecom News, ET Telecom

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here