Huawei annonce l’ouverture de sa première usine en France à Brumath

Le site emploiera dans un premier temps 300 personnes.

Le géant chinois des télécommunications Huawei installera un site de fabrication de solutions technologiques mobiles à Brumath, dans l’est de la France, sa première installation de ce type en dehors de la Chine, a-t-il annoncé jeudi dans un communiqué de presse. .

Le site, qui représentera un investissement minimum de 200 millions d’euros et emploiera dans un premier temps 300 personnes, produira des équipements pour l’ensemble du marché européen, avec une valeur de production qui devrait atteindre un milliard d’euros. Huawei dispose également de cinq centres de recherche et développement en France. Le groupe emploie plus de 1 000 personnes dans le pays.

Un contexte compliqué

La confirmation de l’implantation de cette usine Huawei est une bonne nouvelle pour le tissu industriel français. Le groupe chinois avait annoncé son intention de s’installer en France en février. Qui avait déjà coulé beaucoup d’encre. Huawei est effectivement interdit de vendre ses produits aux États-Unis. L’administration de Donald Trump l’a également dépouillé de certains de ces fournisseurs américains. Rien ne dit que Joe Biden détachera le nœud coulant.

L’implantation de cette usine Huawei en France résonne étrangement avec l’actualité du groupe Nokia. Ce dernier, qui a racheté Alcatel-Lucent en 2015, a annoncé la suppression de 986 emplois en France (initialement il était censé en supprimer 1 233). Un choix d’autant plus difficile à accepter pour les salariés du groupe finlandais, comme l’explique Huawei, ayant choisi la France pour la qualité de ses infrastructures … et la compétence de ses ingénieurs.

READ  Ryanair perd trois autres bagarres devant les tribunaux européens à cause des renflouements de Covid

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here