Hyundai Motor Group investira plus de 10 milliards de dollars aux États-Unis jusqu’en 2025

SEOUL, 22 mai (Reuters) – Le groupe Hyundai Motor a annoncé dimanche qu’il investirait 5 milliards de dollars supplémentaires aux Etats-Unis d’ici 2025 pour renforcer la collaboration avec les entreprises américaines dans les technologies de pointe.

Les investissements, annoncés lors d’une visite à Séoul du président Joe Biden, concernent la robotique, la mobilité aérienne urbaine, la conduite autonome et l’intelligence artificielle, a indiqué le groupe.

Hyundai Motor Group, qui abrite Hyundai Motor Co (005380.KS) et Kia Corp (000270.KS), a annoncé vendredi son intention d’investir 5,5 milliards de dollars en Géorgie pour construire des véhicules électriques (VE) et des installations de batteries. Lire la suite

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Les nouvelles usines de fabrication de véhicules électriques et de batteries de Hyundai seront basées dans l’État du «droit au travail» du sud, où les syndicats sont moins répandus et ne peuvent pas demander l’adhésion des travailleurs.

Biden, un démocrate, s’est décrit comme le président le plus syndical de l’histoire. Mais l’accord, annoncé par le gouverneur républicain de Géorgie, a montré les compromis que le président pourrait devoir faire alors qu’il courtise les investissements à l’étranger.

« Hyundai et toute entreprise qui investit aux États-Unis bénéficieraient grandement d’un partenariat avec certains des travailleurs les plus qualifiés, dévoués et engagés au monde, où que vous puissiez trouver; et ce sont les membres du syndicat américain », a déclaré Biden. .

« Toute entreprise produisant des véhicules électriques et des batteries pour véhicules électriques serait renforcée par une relation de négociation collective avec nos syndicats. »

READ  A l'occasion du nouvel an persan, le guide suprême iranien espère une embellie économique

Le président exécutif de Hyundai Motor Group, Euisun Chung, n’a fait aucun commentaire sur les syndicats américains.

Le nouvel investissement porte le total prévu aux États-Unis jusqu’en 2025 à environ 10 milliards de dollars, au-dessus des 7,4 milliards de dollars annoncés l’an dernier.

Le troisième constructeur automobile au monde en termes de ventes de véhicules n’a pas précisé où les 5 milliards de dollars supplémentaires seraient investis aux États-Unis.

Le groupe automobile a déclaré mercredi qu’il investirait 21 billions de wons (16 milliards de dollars) d’ici 2030 pour développer son activité de véhicules électriques en Corée du Sud.lire la suite

(1 $ = 1 273,5900 wons)

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Reportages de Trevor Hunnicutt, Heekyong Yang et Jack Kim ; Montage par Bradley Perrett et Lisa Shumaker

Nos normes : Principes de confiance de Thomson Reuters.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here