Les personnes qui conduisent avec un permis britannique et qui ont demandé à les échanger contre un français un ants.gouv.fr avant la fin de 2020, ils recevront encore des licences françaises, confirment des sources officielles.

Leurs demandes continueront d’être traitées comme avant, conduisant à la libération d’une nouvelle licence.

En effet, en raison de la période de transition du Brexit, un échange de licences au Royaume-Uni était toujours considéré comme un échange de licences de l’UE, jusqu’au 31 décembre 2020.

Cependant, la situation reste non résolue pour les autres titulaires de licence britanniques. Il n’existe actuellement aucun accord international permettant l’échange d’une licence britannique contre une licence française et le site ants.gouv.fr n’accepte donc pas les demandes d’échange d’une licence britannique pour le moment.

Un haut responsable du gouvernement français l’a dit La connexion Des discussions préliminaires sont en cours en France pour jeter les bases des négociations que la France devrait proposer au Royaume-Uni. Celles-ci auraient pour objectif de résoudre cette situation tant pour ceux qui conduisaient avec un permis britannique en France avant 2021 que pour ceux arrivant à partir de janvier 2021 et de trouver «les solutions les plus efficaces possibles».

Il n’a pas été possible d’entamer de telles discussions avant le Brexit complet, car les relations futures entre le Royaume-Uni et l’UE n’étaient pas claires, a déclaré la source, mais ils s’attendent à ce que les problèmes soient résolus au premier semestre de cette année.

Pendant ce temps, les licences britanniques des personnes résidant en France avant cette année sont actuellement valables en France jusqu’au 1er janvier 2022. Pendant ce temps, les licences britanniques des personnes déménageant à partir du 1er janvier 2020 seront valables pendant 12 mois après le transfert.

READ  un homme a été tué dimanche soir dans la ville de Saint-Ouen

“Cela signifie que pour les deux groupes, ce n’est absolument pas urgent pour l’instant”, a déclaré la source – ils s’attendent à un accord avec les Britanniques “bien avant la fin de l’année” et les titulaires de licence britanniques seront informés des accords.

Les licences de pays tiers (non-UE) ne peuvent généralement être échangées avec une licence française que s’il existe un accord bilatéral spécifique sur l’échange de licences. Cependant, là où ceux-ci n’existent pas avec certains pays, ou aux États-Unis avec certains États, c’est souvent parce que l’autre pays rejette la réciprocité.

Par exemple, un Français qui déménage en Californie doit passer un examen de conduite en Californie, a déclaré la source, ce qui explique pourquoi il n’y a pas d’accord avec cet État.

Il a déclaré qu’ils ne prévoyaient pas de problèmes particuliers concernant les licences britanniques tant que la réciprocité existe pour les titulaires de licences françaises au Royaume-Uni. Ils connaissent le processus d’examen de conduite britannique et les pays travaillent ensemble depuis des décennies, a-t-il déclaré.

Dans l’intervalle, cependant, il n’y a pas de solution pour ceux dont les licences britanniques sont sur le point d’expirer pour leur permettre de conduire légalement pendant que la situation se résout. Ils peuvent faire face à une période sans le droit légal de conduire en France.

“Nous ne pouvons rien faire pour le moment, il n’y a pas de solution immédiate, mais ce n’est pas nous qui avons voté pour le Brexit”, a déclaré la source.

Le Royaume-Uni ne délivre pas de nouvelles licences à ceux qui vivent à l’étranger et la France ne peut pas délivrer de licence française à un titulaire de licence britannique pour le moment.

READ  les deux policiers emprisonnés ont été libérés

Cependant, les Britanniques vivant en France et utilisant des licences britanniques ne devraient pas s’inquiéter de ne pas pouvoir commercer après avoir été touchés par une caméra, a déclaré la source.

Il n’y a pas de confusion quant au droit des titulaires de permis britanniques de conduire en France lorsqu’ils visitent le Royaume-Uni, car cela est couvert par le droit international existant.

Articles précédents

Brexit: changer le permis de conduire du Royaume-Uni à la France impossible pour l’instant

Les règles du permis de conduire ne sont pas claires: il n’y a pas d’accord France-Royaume-Uni sur l’échange des permis de conduire