Les ventes de voitures ont chuté de façon spectaculaire en 2020 en raison de l’épidémie de Covid-19. 1,65 million de voitures neuves immatriculées contre 2,2 millions en 2019, le chiffre le plus bas depuis 45 ans. “En fin d’année, il y a eu un énorme effort commercial de la part des vendeurs mais nous avons perdu un quart du marché”, relève vendredi 1er janvier sur franceinfo François Roudier, porte-parole du Comité des constructeurs automobiles français (CCFA).

“Le marché est au niveau de 1972», explique François Roudier. “Ce qui est étonnant, c’est de voir que le vide que nous avons dans nos livraisons au début du premier confinement n’a pas pu être comblé à mesure que les frontières avançaient.” Le porte-parole du Comité des constructeurs automobiles français constate toujours une forte demande pour la fin 2020. “Il y a quatre mois, nous pensions que nous étions à -30%, voire -35%”, rappelle François Roudier lorsque le marché de l’automobile a finalement chuté de 25% en 2020. “Depuis la mi-décembre, nous avions un carnet de commandes qui se remplissait, nous aurons donc des livraisons plus tôt cette année”, annonce.

Autre chiffre surprenant dans le bilan annuel du marché automobile, la part des voitures neuves hybrides et électriques vendues en France a presque triplé en 2020 par rapport à l’année précédente, ce qui a surpris François Roudier. “Il faut voir que les gens qui achètent des voitures électriques ou des voitures rechargeables achètent ces véhicules pour la première fois, alors ils veulent les essayer avant de les acheter. Et nos concessionnaires automobiles ont été fermés, nous n’avons pas pu tester.”, traquez le porte-parole du comité des constructeurs français. Mais “A la fin de l’année, le travail était bien fait et nous nous sommes bien remis”, observe-t-il.

READ  Tim Cook a refusé de voir Elon Musk qui voulait vendre Tesla à Apple