“Impossible” de ratifier un accord pour les députés à temps

Le Parlement européen, à Strasbourg. – FREDERICK FLORIN / AFP

Le lendemain la date limite de fin des négociations, fixée dimanche à minuit, Les députés estiment maintenant
que ce sera “impossible” ratifier un éventuel accord
après le Brexit à temps pour prendre effet le 1er janvier.

«Les jeux politiques de Westminster ont duré trop longtemps. Il est désormais impossible pour le Parlement d’évaluer un accord avant la fin de l’année. Nous n’approuverons aucun texte, c’est trop important », a déclaré lundi le chef du groupe PPE (à droite) au Parlement européen, Manfred Weber, sur Twitter.

Dix jours avant la pause finale

Jugeant nécessaire de ne pas “précipiter” une décision sur un éventuel texte, il promet que l’hémicycle restera un “partenaire constructif” et évoque “d’autres procédures” pour l’entrée en vigueur d’un éventuel traité, dix jours plus tard. la dernière rupture entre l’UE et le Royaume-Uni.

Un accord conclu in extremis pourrait, par exemple, être appliqué à titre provisoire le 1er janvier, avec ratification ultérieure par le Parlement européen. Mais selon diverses sources européennes, un tel scénario n’est techniquement possible que si un compromis est trouvé avant Noël, sinon un «no deal», au moins pour quelques jours, apparaît inévitable. “Il y aura effectivement un” no deal “, technique ou pas, mais le 1er janvier il y aura une grosse impasse, il faut se préparer”, a également prévenu la Française Nathalie Loiseau (Renew, libéraux).

La question de la pêche

Le groupe de députés à l’issue des négociations pour le Parlement européen se réunira à 8 h 45 GMT “pour évaluer la situation et discuter des prochaines étapes”, a déclaré son président allemand, David McAllister (PPE). Négociation, sur laquelle il bute particulièrement l’épineuse question de l’accès des pêcheurs européens aux eaux britanniques, doit reprendre ce lundi.

Un accord commercial doit être conclu avant que le Royaume-Uni, qui a officiellement quitté l’UE le 31 janvier, ne quitte le marché unique européen et l’union douanière le 31 décembre à 23h00 GMT. Sinon, les échanges entre l’UE et Londres se feront selon les règles de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), synonymes de droits et de quotas douaniers, avec de graves conséquences pour les économies déjà secouées par la pandémie. .

READ  Le gouverneur du Michigan a voyagé hors de l'État pour rendre visite à son père souffrant de maladie chronique

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here