Indemnisation aux Pays-Bas pour les voitures VW manipulées : et en Belgique ?

Un tribunal d’Amsterdam a ordonné au constructeur automobile Volkswagen de verser 3 000 € aux propriétaires de voitures qui auraient manipulé des logiciels pour perte de valeur.

En 2015, il a été découvert que VW avait installé un logiciel dans bon nombre de ses modèles diesel qui offrait une lecture des émissions plus favorable qu’elle ne l’était en réalité.

Maintenant, le tribunal néerlandais a statué que la différence entre la valeur apparente et la valeur réelle signifie que les voitures valent désormais moins qu’elles ne semblaient être et a accordé à tous les acheteurs une indemnité de 3 000 euros pour perte de valeur.

Pour les acheteurs de voitures d’occasion de la catégorie, l’indemnité s’élève à 1 500 euros. L’indemnisation totale aux Pays-Bas pourrait s’élever à 450 millions d’euros, selon les estimations.

La cause d’indemnisation comprend également les voitures équipées du logiciel VW, y compris les badges tels que Skoda, Audi et SEAT.

La décision affecte directement environ 150 000 propriétaires qui se sont joints au recours collectif. Le juge a décidé qu’une voiture achetée de bonne foi devait être considérée comme conforme aux règles, ce que les voitures concernées n’ont pas.

C’est une percée pour les propriétaires aux Pays-Bas, mais qu’en est-il des propriétaires de Volkswagen en Belgique ?

L’affaire néerlandaise est un précédent important pour les propriétaires de canettes belges qui ont été victimes du même type de fraude, selon Simon November de l’organisation de consommateurs Test Achats.

« Nous sommes également impliqués dans un procès contre le constructeur automobile depuis 2016, pour obtenir une indemnisation des acheteurs belges. Les négociations avec Volkswagen n’ont rien donné. L’année prochaine, en février, l’affaire devrait être jugée au fond devant le tribunal », a-t-il déclaré.

En plus de l’affaire néerlandaise, les poursuites contre Volkswagen ont également été couronnées de succès en Allemagne et en Italie.

“Très récemment, il y a eu une décision en Italie dans laquelle 63 000 propriétaires de Volkswagen ont reçu un total de 200 millions d’euros de dommages et intérêts”, a déclaré November.

“Nous sommes donc ravis que le tribunal d’Amsterdam ait condamné Volkswagen et affirmé qu’il y avait eu fraude.”

L’appel de la sentence est évalué.

READ  La princesse Elizabeth de Belgique commencera ses études à Oxford en octobre | Royale | Nouvelles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here