Ismaila Coulibaly admet l’avenir de Sheffield United au milieu de la forme difficile de Beerschot

Ismaila Coulibaly dit qu’elle ne sait pas si elle rejoindra Sheffield United pour la première fois à la fin de la saison.

Le joueur de 20 ans a été signé l’été dernier par le club norvégien Sarpsborg 08, mais a immédiatement été prêté à Beerschot en Pro League belge.

L’intention était que l’international malien des moins de 20 ans passe trois ans au club, qui fait partie de United World, l’organisation faîtière qui héberge les cinq clubs du prince Abdallah, afin d’obtenir un permis de travail.

Cependant, un changement dans la législation suite au Brexit signifie qu’il est désormais qualifié pour jouer dans ce pays, mais le plan de le garder en Belgique est resté le même.

Il doit encore s’entraîner avec United ou revenir en pré-saison, mais bien que ses exigences en matière de visa aient été remplies, les choses pourraient à nouveau changer si Beerschot, qui est actuellement en bas du tableau sans victoire, était relégué au deuxième niveau. .

S’adressant au journal local Gazet van Antwerpen, il dit que son père est en contact avec United mais ne sait pas s’il finira par rejoindre l’équipe de Slavisa Jokanovic ou rester à Beerschot pour une troisième année.

« Je ne sais pas », a-t-il admis.

« Mon père reste en contact avec mon courtier et Sheffield United.

« L’été dernier, il se sentait tellement mieux dans mon développement que j’allais rester à Beerschot pendant au moins une autre saison.

« J’ai aussi lu que certains grands clubs européens s’intéressaient à moi, mais je n’ai encore que 20 ans.

READ  Le retour de la France sur la scène de la défaite de 2019 montre que l'Angleterre a besoin de changement | Six Nations

« J’ai encore beaucoup à apprendre et je me concentre sur Beerschot.

« Plus tard, nous verrons.

Après avoir bien entamé sa première saison sous la houlette d’Hernán Losada, sa forme, comme la plupart de l’effectif, régresse actuellement puisque Beerschot est retranché en bas du championnat lors de sa deuxième saison dans l’élite, à seulement deux points du retard. 12 premiers matchs.

Désormais sous son quatrième manager après des changements de direction successifs, Coulibaly admet que cela n’a pas été facile.

« Je sais que je peux faire beaucoup mieux », a-t-il ajouté.

« Je ne mens pas, parfois je me réveille et j’en ai assez du football. Heureusement, l’esprit du groupe de joueurs est toujours très bon.

« Une fois arrivé au club, on se sent comme neuf. Mais je suis vraiment dévasté par chaque défaite. Après le match, l’ambiance dans les vestiaires est toujours très mauvaise.

« C’est sans aucun doute la période la plus difficile de ma carrière.

« Parfois, c’est sacrément difficile de rester heureux dans cette situation. Je n’ai vu mes parents qu’une seule fois au cours des deux dernières années. Parfois, je me sens très seul.

« Mais j’essaie de rester positif et de doubler l’entraînement pour devenir plus fort et meilleur. Je veux vraiment aider l’équipe. »

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here