La Belgique atteint les quarts de finale de l’Euro 2022, la France détenue par l’Islande

La Belgique s’est assurée la dernière place des quarts de finale de l’Euro 2022 lorsque le but de Tina De Caigny a battu l’Italie 1-0 sous des températures torrides à Manchester lundi.

Le but prédateur de l’attaquant de Hoffenheim au début de la seconde période a assuré la deuxième place du groupe B derrière la France et a organisé ses huit derniers matchs avec la Suède vendredi.

Malgré un penalty en finale, un match nul 1-1 pour l’Islande contre une France bien différente n’a pas suffi à les faire progresser puisqu’elles sont devenues la première équipe à abandonner un Euro féminin de la phase de groupes sans défaite.

Dans leur deuxième tournoi majeur, la Belgique a atteint la phase à élimination directe pour la première fois pour conclure quelques semaines misérables pour l’Italie.

« C’est une soirée historique pour le football féminin belge », a déclaré l’entraîneur belge Ives Serneels.

« C’est peut-être encore le meilleur moment. Ça fait longtemps.

« Je fais partie de l’équipe féminine de Belgique depuis 11 ans, donc je suis ravie que nous ayons accès aux quarts de finale. »

Les espoirs pour les bleues étaient grands compte tenu du parcours prometteur de la Juventus en Ligue des champions la saison dernière et de la professionnalisation imminente de la Serie A féminine.

Cependant, ils n’ont pas réussi à rebondir après avoir marqué cinq buts en première mi-temps contre la France lors du match d’ouverture.

« Nous avons manqué de calme », ​​a déclaré la sélectionneuse italienne Milena Bertolini. « Nous nous sommes mis trop de pression. »

Cette défaite 5-1 signifiait que l’Italie devait gagner pour progresser en raison de la différence de buts inférieure à celle de la Belgique et de l’Islande.

READ  France : action collective contre le profilage ethnique

Les chances étaient rares au début, impactées par des températures atteignant 36 degrés Celsius lorsqu’une vague de chaleur a frappé la Grande-Bretagne lundi.

La Belgique a marqué le but à peine quatre minutes après le début de la seconde période lorsqu’un coup franc dans la surface italienne est tombé dans les pieds de De Caigny, ramenant à la maison son 38e but international.

L’Italie risquait de réagir immédiatement lorsque Cristiana Girelli décocha un tir brillant du bas de la barre transversale.

Mais il était temps de revenir dans le match et la Belgique était à quelques centimètres d’une seconde de temps additionnel lorsque Tessa Wullaert a frappé le poteau.

À Rotherham, la France a fait assez pour vaincre les espoirs de l’Islande d’atteindre les quarts de finale, tout en conservant de nombreuses réserves pour les huit derniers matchs de samedi contre le tenant du titre, la Hollande.

Une grave blessure au genou de Marie-Antoinette Katoto qui a mis fin à son tournoi a permis à Melvine Malard de débuter offensivement.

L’attaquant lyonnais a mis moins d’une minute pour ouvrir le score lorsqu’il a glissé une passe de Clara Mateo dans la lucarne du fond.

La France a marqué deux autres buts de Malard et la remplaçante Grace Geyoro a été écartée après les révisions du VAR.

Et un autre appel controversé à VAR a donné à l’Islande un penalty avec le dernier coup de pied du match.

Dagny Brynjarsdottir a envoyé le point de penalty au coin des poteaux, mais c’était trop peu, trop tard pour que l’Islande sorte après avoir fait match nul lors des trois matches du groupe.

READ  Le Japon étourdit la Chine et remporte l'or olympique historique en tennis de table

kca / iwd

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here