La Belgique durcit les règles pour les voyageurs de retour

La Belgique durcit les règles pour les voyageurs revenant d’une zone rouge, a annoncé lundi le Premier ministre Alexander De Croo lors d’une conférence de presse.

Cet article sera mis à jour avec le développement de la conférence de presse. Pour obtenir les dernières informations, assurez-vous d’actualiser la page régulièrement.

« Je veux commencer par donner quelques chiffres importants dans l’état actuel des choses. Aujourd’hui, nous avons plus de huit adultes sur dix qui ont reçu un premier coup, nous plaçant au sommet de l’Europe », a déclaré De Croo.

« Et peut-être plus important encore, parmi ceux qui souffrent de maladies sous-jacentes, plus de trois sur quatre ont été complètement vaccinés », a-t-il ajouté. « Cependant, nous devons nous détendre étape par étape. Nous devons rester vigilants. Les gens peuvent encore tomber malades ».

« Nous avons vu dans des pays qui se détendent trop vite qu’ils doivent prendre du recul », a déclaré De Croo. « Notre gouvernement ne veut pas de cela. »

Pour le voyage, le comité consultatif a décidé d’une nouvelle procédure, a-t-il annoncé.

Les personnes qui n’ont pas été complètement vaccinées et qui reviennent d’un pays de l’UE où circulent des variants doivent subir un test PCR le jour 1 et le jour 7.

Si le test est positif, une quarantaine de 10 jours est obligatoire.

En outre, les contrôles dans les aéroports et les gares ont été intensifiés. « Cela s’applique au remplissage du formulaire de suivi des passagers (PLF) et du certificat de coronavirus », a déclaré De Croo. « L’exigence de test sera également surveillée de plus près. »

READ  Autrefois passionné de ski, l'Autriche s'est divisée en pistes ouvertes en masse

À compter du 13 août, des événements en plein air pour 1 500 personnes ou plus peuvent avoir lieu sans mesures contre les coronavirus – telles que des masques faciaux ou une distanciation sociale – s’ils utilisent le Covid Safe Ticket (qui montre si quelqu’un a été vacciné, testé négatif pour Covid-19, ou récemment guéri du virus).

Il n’y a pas encore de plan de gestion des foules et d’autres mesures sanitaires telles que la ventilation lors de ces événements. À partir du 1er septembre, les mêmes règles s’appliqueront aux événements en salle.

Pour les grands événements, comme Pukkelpop, un tel ticket lié à l’application Covidsafe était déjà obligatoire.

En outre, le comité consultatif confirme également les soi-disant « interventions non pharmaceutiques », a déclaré De Croo. Cela implique de porter des masques faciaux et de garder vos distances dans les magasins, les endroits bondés, les transports en commun, entre autres.

En résumé, je pense que nous maintenons actuellement la prudence nécessaire, mais je ne pense pas qu’il soit nécessaire de revoir les étapes que nous avons décrites dans le plan d’été », a-t-il ajouté.

« L’essentiel est que nous puissions nous assurer que les événements peuvent se dérouler en toute sécurité. Bien sûr, nous avons aussi regardé ce qui n’allait pas parfois dans d’autres pays ».

Le prochain comité consultatif aura lieu à la mi-août.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here