La Belgique interdit tout voyage des passagers en provenance d’Inde, du Brésil et d’Afrique du Sud

La Belgique a décidé d’interdire temporairement tout trafic de passagers en provenance de l’Inde, du Brésil et de l’Afrique du Sud mardi lors d’une réunion électronique du Comité consultatif.

Le transport de passagers par avion, train, bateau et bus, y compris le trafic de transit, de l’Inde, du Brésil et de l’Afrique du Sud vers la Belgique sera interdit, selon une annonce du cabinet du Premier ministre Alexander De Croo.

La ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden publiera un décret ministériel pour mettre en œuvre la mesure dans les plus brefs délais, indique l’annonce.

Cependant, seul « un nombre très limité de voyages essentiels » sera autorisé:

– les déplacements professionnels du personnel de transport et des gens de mer,
– les déplacements des diplomates, du personnel des organisations internationales et des personnes invitées par les organisations internationales dont la présence physique est indispensable au bon fonctionnement de ces organisations dans l’exercice de leurs fonctions.

Dans ces cas, un certificat officiel doit être présenté pour prouver que le voyage est indispensable.

En outre, les exceptions aux règles de test et de quarantaine ne s’appliquent plus aux résidents non belges voyageant de l’Inde vers la Belgique et séjournant moins de 48 heures ou aux résidents belges rentrant en Belgique après un séjour de moins de 48 heures en Inde.

Les mêmes règles plus strictes s’appliquent déjà à l’Amérique du Sud, à l’Afrique du Sud et au Royaume-Uni.

Nouvelles connexes:

Les personnes de nationalité belge et les personnes ayant leur résidence principale en Belgique peuvent toujours revenir de ces trois pays, mais il est fortement déconseillé de s’y rendre.

READ  Mathias Cormann choisi à la tête de l'OCDE malgré les inquiétudes climatiques Belgique Oecd Paris Australian Greenpeace

Toute personne venant de l’un de ces pays et souhaitant entrer sur le territoire belge se verra accorder la plus haute priorité en termes de contrôles et de vérifications, à la fois en ce qui concerne l’obligation du formulaire de localisation des passagers (PLF) (comme les contrôles dans les aéroports et les gares principales des chemins de fer). ) pour les tests obligatoires et la quarantaine.

Le gouvernement fédéral suit de près l’évolution de la situation épidémiologique.

De nouvelles consultations sont prévues au niveau de l’UE, et en particulier avec les pays voisins de la Belgique, pour garantir une approche coordonnée.

Maïthé Less
Le Brussels Times

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here