La BNP dépasse les attentes du troisième trimestre et lance un rachat d’actions de 900 millions d’euros

Le plus grand prêteur français coté, BNP Paribas, a publié vendredi un bénéfice meilleur que prévu au troisième trimestre, la baisse des provisions pour pertes sur prêts liées à la pandémie et une forte augmentation des opérations sur actions compensant la baisse de l’assurance des revenus.

Comme ses rivaux américains et européens, BNP Paribas a profité de la reprise économique pour libérer de l’argent mis de côté pour les pertes liées à la pandémie, car un soutien gouvernemental sans précédent a maintenu les entreprises à flot pendant l’épidémie de coronavirus.

Le prêteur, qui a dépassé la banque britannique HSBC l’an dernier pour devenir la plus grande banque d’Europe en termes d’actifs, a également annoncé qu’il lancerait lundi un programme de rachat d’actions de 900 millions d’euros.

« BNP a surpris avec un rachat d’actions inattendu de 900 millions d’euros, signalant l’intention du groupe de payer une partie du dividende impayé pour l’ensemble de l’année 2019 », ont indiqué les analystes de JP Morgan dans un communiqué. épidémie.

Les actions de BNP Paribas ont progressé de 0,5% vendredi, surperformant l’indice Stoxx Europe 600 Banks.

La banque a indiqué que son coût du risque, reflétant les provisions pour créances douteuses, avait diminué de 43,3% au troisième trimestre.

Le directeur général des opérations Thierry Laborde, responsable de la banque de détail, a déclaré à la radio BFM Business que l’économie française se portait bien, ajoutant : « La demande est très forte ».

Il a ajouté que la banque ne s’attendait pas à une spirale d’inflation majeure alors que les pays européens luttent contre la hausse des prix de l’énergie.

READ  EDF condamne à nouveau son concurrent Engie

Rebond

Les données préliminaires de l’agence de statistiques Insee ont montré que la deuxième économie de la zone euro a progressé de 3% plus vite que prévu au troisième trimestre, tirée par une reprise des dépenses de consommation et des exportations alors qu’elle se remet de la pandémie de COVID-19.

BNP Paribas a annoncé une augmentation de 32,2% de son bénéfice net par rapport à il y a un an à 2,50 milliards d’euros, dépassant une prévision moyenne de 2,23 milliards d’euros dans une enquête d’analystes compilée par Refinitiv.

Les revenus ont augmenté de 4,7% à 11,40 milliards d’euros, au-dessus des 11,22 milliards d’euros prévus par les analystes.

Dans ses activités de banque de financement et d’investissement, le prêteur a bénéficié d’une forte croissance de l’activité de négoce d’actions avec des revenus en hausse de 79,3%.

Mais les revenus ont chuté de 28% dans les échanges de titres à revenu fixe, de devises et de matières premières après une baisse de 43% au deuxième trimestre.

« Dans un environnement moins porteur, l’activité client a été plus faible sur les marchés des taux et des changes, mais est restée forte sur les marchés des matières premières », a déclaré BNP Paribas dans un communiqué.

Dans ses activités de services financiers internationaux, qui comprennent la gestion d’actifs et de fortune à l’international, les services bancaires et l’assurance des particuliers à l’international, les revenus ont baissé de 3%, reflétant une plus faible contribution de ses activités d’assurance à la baisse des plus-values, a déclaré BNP Paribas. – Reuters

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here