La compagnie de théâtre Penobscot clôture la saison virtuelle avec la première comédie française

Après près de 10 ans à diriger des spectacles à la Penobscot Theatre Company, le directeur artistique Bari Newport part et déménage en Floride.

BANGOR, Maine – Le Compagnie de théâtre de Penobscot à Bangor clôture sa saison virtuelle avec une comédie française unique, ‘Je ne suis pas Evangeline‘ est Travail canin.

«C’est le dernier des 17 projets commandés», a déclaré Bari Newport, directeur artistique de la production à la Penobscot Theatre Company pendant quelques semaines. “L’une des rares compagnies de théâtre du pays à avoir produit une saison entièrement numérique.”

“Je ne suis pas Evangeline” est un spectacle en collaboration entre PTC et la compagnie de théâtre francophone, Théâtre du Rêve d’Atlanta.

Le spectacle a été écrit et produit sous la direction de Carolyn Cook du Théâtre du Rêve.

Il raconte l’histoire d’une version moderne d’Evangeline ou d’Eva, qui subit une grande perte et décide de son avenir et de ses expériences après avoir grandi dans le Maine avec des femmes acadiennes, le jeu est basé sur un poème de Henry Wadsworth Longfellow, originaire du Maine.

“Il raconte une histoire importante, c’est l’histoire d’une frontière, l’histoire des relations entre des personnes qui parlent différentes langues et une compréhension de la valeur de plus d’une langue, plus d’une culture en un seul endroit”, a déclaré Cook .

Cook a déclaré que l’émission était l’aboutissement d’au moins quatre à cinq ans de recherches et d’entrevues avec Lise Pelletier, l’actuelle directrice des Archives acadiennes de Fort Kent.

READ  L'Irlande au dernier rang de l'UE pour les aides d'État en cas de pandémie aux entreprises

“Cette histoire est parallèle à tant d’autres histoires d’expulsion de leur domicile, c’est une histoire de chez eux”, a ajouté Newport.

«Evangeline du poème de Longfellow … est un symbole d’espoir pour tant de gens, et quelque chose qui les a aidés à traverser des moments difficiles», a déclaré Jen Shepard, directrice exécutive de la Penobscot Theatre Company. “Nous avons tous subi une perte d’une manière ou d’une autre, et ce que vous devez faire est de garder ce sentiment d’espoir.”

Cook présente l’histoire des Acadiens du Maine au fil des années de recherche et la dépeint avec des personnages et des scènes de différentes périodes à partir du 17e siècle.

“Je ne suis pas Evangeline” est la dernière histoire présentée par le directeur de la production artistique de PTC, Bari Newport, alors qu’il se dirige vers la Floride à GableStage de Coral Gables pour une nouvelle aventure.

Newport a déclaré que cette émission française était celle qu’elle voulait produire depuis son arrivée à Bangor.

«Raconter l’histoire acadienne d’une manière ou d’une autre était l’une des rares cartes qui me restaient après mes près de dix ans à l’incroyable Penobscot Theatre Company», a déclaré Newport. “Une histoire si puissante que tant de personnes, quelle que soit leur culture, peuvent s’identifier les unes aux autres.”

Newport dit à NEWS CENTER Maine qu’il part, mais il sait que PTC est entre de bonnes mains et entre dans un nouveau chapitre très brillant. Elle a dit que l’émission française était très importante pour elle car elle était parallèle à son parcours.

READ  Baiser de vie | L'express indien

Il ajoute que le théâtre a pu garder tout le personnel à bord et a réalisé des projets physiques au sein du théâtre.

PTC espère accueillir sa première émission en personne depuis plus d’un an en novembre.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here