La FAO et la Belgique aident les producteurs de noix de coco touchés par le super typhon Rai à restaurer leurs moyens de subsistance – Philippines

Le super typhon Rai lancé à travers le Philippines en décembre 2021, infligeant des dommages importants à 11 des 15 régions du pays et affectant gravement environ 918 877 familles. Rai a été le quinzième typhon – et le plus fort – à frapper le pays en 2021. Le typhon a anéanti 273 062 tonnes de production agricole d’une valeur d’environ 266 millions de dollars (13,3 milliards de PHP), avec 462 766 hectares de terres agricoles gravement touchées.

Le typhon a dévasté le pays alors qu’il se remettait du contrecoup économique de la Pandémie de covid-19. Elle a aggravé les difficultés rencontrées par les petits producteurs de noix de coco dans les régions touchées, les plongeant davantage dans la pauvreté et l’insécurité alimentaire. Les petits exploitants agricoles vulnérables et leurs familles étaient confrontés à des risques supplémentaires liés à la perte de revenus en raison de l’interruption de leurs activités agricoles, réduisant l’accès à la nourriture et à d’autres biens et services de base.

Le gouvernement de la Belgiquepar l’intermédiaire de SFERA, elle a versé 500 000 USD à l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) pour soutenir les agriculteurs touchés par le typhon afin de les aider à se remettre sur pied. Le financement soutient le projet de la FAO intitulé « Assistance d’urgence pour restaurer la sécurité alimentaire et les moyens de subsistance basés sur l’agriculture dans les zones touchées par le typhon Rai dans la région VIII ». Le projet complétera les efforts du gouvernement philippin pour réhabiliter le secteur de la noix de coco dans la région VIII, qui a été l’une des plus durement touchées. Le projet vise à soutenir la construction de familles paysannes moyens de subsistance résilients.

READ  L'Allemagne soutient la France pour une Europe "plus souveraine" alors que Paris se prépare à la présidence de l'UE

Le projet soutiendra 1 850 producteurs de noix de coco gravement touchés et leurs familles dans le sud de la province de Leyte, ciblant en particulier les femmes chefs de famille. La FAO fournira à ces familles des intrants agricoles, notamment des engrais, des cultures dérobées telles que la banane Cardaba, des semences de légumes assorties, des patates douces et des outils de jardin. La FAO renforcera également sa capacité à s’engager dans des activités alternatives génératrices de revenus, car il faudra au moins six ans pour que les plants de noix de coco nouvellement plantés mûrissent et deviennent productifs. Le projet aidera également les agriculteurs intéressés à établir des relations de travail avec les institutions concernées, y compris le gouvernement et les entreprises privées, pour un soutien continu, garantissant la durabilité des résultats du projet. La FAO travaillera avec le Département de l’agriculture et l’Autorité philippine de la noix de coco, ainsi qu’avec les unités gouvernementales locales. Le soutien permettra aux familles paysannes de subvenir à leurs besoins immédiats et de restaurer leurs moyens de subsistance.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here