La France accroît la pression sur les non vaccinés au milieu d’infections record

Le gouvernement français va de l’avant dans ses efforts pour augmenter la pression sur les personnes non vaccinées pour qu’elles se fassent vacciner contre le coronavirus

Le ministre de la Santé Olivier Veran a défendu mercredi un plan gouvernemental visant à autoriser uniquement les personnes entièrement vaccinées à bénéficier d’un accès continu à des lieux tels que les restaurants, les cinémas, les théâtres, les musées et les arènes sportives. Le laissez-passer sera également requis dans les trains et les bus interrégionaux et sur les vols intérieurs.

Veran a déclaré lors d’une audition parlementaire que le nombre record d’infections signifie que plus de deux Français sont testés positifs chaque seconde pour COVID-19. Veran a estimé qu’environ 10 % de la population française a récemment été en contact avec une personne infectée par le virus.

S’adressant à ceux qui ne sont pas vaccinés, il a déclaré: « Il y a très peu de chance cette fois-ci (COVID-19): le virus se propage trop vite. » Véran précise que dans les hôpitaux publics de Paris, 70 % des personnes admises en réanimation ne sont pas vaccinées.

READ  L'actualité sportive du jour : ce qu'il faut savoir

Il a également conseillé aux personnes les plus vulnérables qui n’ont pas encore reçu le vaccin de rappel de « se protéger dans les prochains jours. Ne prenez pas de risques ».

Le déploiement accéléré du soi-disant laissez-passer vaccinal fait partie d’une stratégie gouvernementale consistant à utiliser les vaccinations, plutôt que de nouveaux blocages, pour tenter d’atténuer l’impact de la variante omicron à propagation rapide sur les hôpitaux déjà surchargés.

La France a vacciné 77 % de sa population et lance des injections de rappel, là encore pour lutter contre l’omicron. Mais plus de 4 millions d’adultes ne sont toujours pas vaccinés, dont plus d’un million de personnes de plus de 65 ans.

Plus de 3 400 patients COVID-19 ont été admis mercredi à l’unité de soins intensifs, soit une augmentation de 10 % par rapport à la semaine dernière. Le chiffre représente les deux tiers des lits de soins intensifs occupés par des personnes infectées par le virus. Mais le nombre est inférieur au pic précédent du printemps, lorsque quelque 6 000 patients COVID-19 avaient besoin de soins intensifs.

Environ 170 personnes meurent chaque jour du COVID-19 dans le pays.

Le gouvernement souhaite que le laissez-passer pour le vaccin soit en place d’ici la mi-janvier.

Le projet de loi devrait être voté rapidement au parlement, le parti du président Emmanuel Macron détenant la majorité à l’Assemblée nationale ayant le dernier mot.

Si elle est approuvée, son introduction signifiera que les personnes non vaccinées ne pourront plus utiliser les résultats de test négatifs pour accéder aux endroits où un laissez-passer de vaccin est requis.

READ  L'action du WTT Middle East Hub démarre à Doha

Le projet de loi prévoit une exception aux cartes de transport – notamment pour prendre les trains et les avions – pour les personnes en situation d’urgence familiale ou sanitaire à condition qu’elles soient en mesure de soumettre un test négatif.

Ceux qui ne sont pas vaccinés mais qui ont des preuves d’un rétablissement récent du COVID-19 pourront obtenir un laissez-passer vaccinal limité à une période de six mois après l’infection.

Le bureau du ministre des Sports a déclaré que tous les athlètes basés en France devront être vaccinés pour entrer dans les installations sportives, mais les étrangers qui viennent dans le pays pour participer à une compétition internationale ne sont pas soumis à la règle.

Au lieu de cela, ils devront respecter les règles de franchissement de la frontière française, y compris des tests quotidiens et éventuellement une période d’isolement, également en fonction du pays d’origine, a indiqué le cabinet du ministre. De plus, un environnement de bulles sera créé lors des grands événements sportifs en France pour prévenir les infections croisées entre les athlètes et le monde extérieur.

Lundi, le Premier ministre Jean Castex a annoncé une série de nouvelles mesures pour tenter de freiner la propagation du virus. Pourtant, le gouvernement a cessé de prendre des restrictions drastiques, comme des couvre-feux ou des fermetures, essayant d’équilibrer les mesures nécessaires pour soulager les hôpitaux et maintenir l’économie en marche en même temps.

À partir de la semaine prochaine, les grands événements seront limités à 2 000 personnes en intérieur et 5 000 personnes en extérieur. Il sera interdit de manger et de boire dans les cinémas, les théâtres, les installations sportives et les transports en commun, même sur les trajets longue distance. Le télétravail sera obligatoire au moins trois jours par semaine pour les salariés dont le travail le permet.

READ  Euro 2021 : la Finlande doit être "pleinement concentrée" face à la Russie, insiste le manager

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here