La France établit des records au milieu de la canicule de l’Europe de l’Ouest

Jeudi après-midi, la ville de St-Jean-de-Minervois, dans le sud de la France, a atteint 40 ° C (104 ° F), la première que le pays (hors Corse) ait jamais atteint 40 °, selon le service météorologique Météo France.

Les températures en Espagne et en France sont bien supérieures à la moyenne depuis plusieurs jours et la chaleur devrait culminer ce week-end.

À Paris, les prévisions indiquent que samedi pourrait devenir la journée de juin la plus chaude de tous les temps. Le maximum attendu (entre 38-39 ° C, ou 100-102 ° F) aurait battu le précédent record de chaleur de la capitale française en juin, établi en 1947.

Les climatologues ont déjà averti que ces vagues de chaleur sont de plus en plus fréquentes et de plus en plus graves en raison de la crise climatique. Cinq des 10 journées les plus chaudes de juin à Paris se sont produites depuis 2017.

Les températures ont atteint des niveaux catastrophiques en France en 2019, lorsque Paris a atteint un record de 42,6°C en juillet. Selon le ministère français de la Santé, 567 personnes sont mortes lors d’une vague de chaleur entre le 24 juin et le 7 juillet de cette année-là. Une deuxième vague de chaleur cet été-là a coûté la vie à 868 autres personnes.

Selon le Réseau de Transport d’Électricité, environ 5% seulement des foyers français ont accès à la climatisation, contre environ 85% des foyers américains.

Plus d'une douzaine de villes américaines ont établi des records quotidiens de température élevée, dont un qui a atteint 103
Cette canicule survient dans le sillage de l’été le plus chaud jamais enregistré en Europe l’an dernier.
L’Inde et les États-Unis luttent actuellement contre une chaleur extrême, avec près d’un tiers de la population américaine sous des avertissements ou des avertissements de chaleur.
READ  Le dirigeant français "très bouleversé" par le bâillonnement des plateformes contre Trump

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here