La France exhorte tous les pays de l’UE à tester les voyageurs chinois pour le COVID

La France exhorte tous les pays de l’Union européenne à commencer à tester les passagers arrivant de Chine pour le COVID, au milieu d’une épidémie qui balaie la nation asiatique.

Jusqu’à présent, les seuls pays de l’UE à demander les tests sont la France, l’Italie et l’Espagne – plus le Royaume-Uni en dehors du bloc – les responsables de l’UE n’ayant pas réussi à s’entendre sur une position commune à la fois. réunion à Bruxelles avant Noël.

D’autres discussions avec l’UE auront lieu cette semaine.

Depuis dimanche, la France oblige les voyageurs en provenance de Chine à fournir un résultat de test COVID-19 négatif moins de 48 heures avant le départ et testera au hasard ceux qui arrivent.

« La France fera pression pour que cette méthodologie soit appliquée dans toute l’UE », a déclaré le ministre de la Santé François Braun dit alors que lui et le ministre des Transports Clément Beaune il a testé dimanche les nouvelles procédures à l’aéroport Roissy Charles de Gaulle à Paris.

Lorsqu’on lui a demandé si un voyageur chinois atteint de COVID pouvait atterrir dans un autre pays de l’UE pour le moment, puis voyager sans surveillance en France, Beaune a déclaré: « C’est pourquoi nous devons nous coordonner (dans toute l’UE), pour être plus efficaces ».

Braun a souligné que les contrôles à l’arrivée des passagers n’empêcheraient pas les personnes d’entrer en France, mais l’a décrit comme « un contrôle plus scientifique, qui nous permettra de suivre très précisément les différentes variantes ».

Les nouvelles mesures resteront en place en France jusqu’au 31 janvier, avec six vols en provenance de Chine continentale chaque semaine et jusqu’à dix si les vols en provenance de Hong Kong sont également comptabilisés.

READ  Récapitulatif de la cinquième journée: la France et Chypre remportent les titres, le Portugal gagne gros pour triompher à Riga, - FIBA ​​​​U18 Women's European Challengers 2021

La plupart des passagers en provenance de Chine ne transitent que par le hub aéroportuaire de Roissy-Charles-de-Gaulle.

Sur les 300 passagers du vol Pékin-Paris qui a atterri dimanche, une soixantaine sont entrés sur le territoire français. Tout le monde a accepté de faire un test PCR rapide avant d’aller réclamer les sacs.

Avant d’être testé, l’identité des voyageurs est relevée par les agents du centre de contrôle du terminal. Si un test est positif, les passagers doivent s’isoler pendant sept jours.

Trois ans après l’apparition des premiers cas de coronavirus dans la ville centrale de Wuhan, la Chine a mis fin à sa politique draconienne « zéro COVID » le 7 décembre.

Depuis la levée des restrictions, les hôpitaux chinois sont submergés par un afflux de patients, pour la plupart âgés et vulnérables en raison de protocoles de vaccination inadéquats.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here