La France lance un observatoire de la souveraineté numérique – EURACTIV.fr

Jeudi 20 mai, Télécom Paris et Netexplo ont officiellement lancé l’observatoire des technologies et de la souveraineté numérique, qui vise à rassembler les entreprises et les startups ainsi que les acteurs politiques. EURACTIV rapporte la France.

«Il n’y a pas de souveraineté sans souveraineté technologique», a déclaré le ministre du Numérique Cédric O lors de l’événement de lancement de la nouvel observatoire qui supervisera et commencera les travaux le 3 juin.

O a souligné l’importance cruciale de ce sujet « essentiel » et « protéiforme » et a déclaré qu’il pariait sur l’émergence de grandes entreprises numériques françaises dans le CAC 40 dans les « trois ou quatre prochaines années ». Le ministre du numérique a également mis en exergue la stratégie nationale de «cloud souverain» lancée par le gouvernement en début de semaine.

Le nouvel observatoire, auquel ont rejoint Capgemini Invent, EDF, Renault, Orange Business Services, Thales et Village de CA, s’est fixé pour objectif de décrypter les initiatives dans le domaine de la souveraineté numérique: 5G, cloud, intelligence artificielle, objets connectés, etc.

Il rendra compte de ses observations lors d’un événement annuel sur les « Nouveaux horizons technologiques de la souveraineté numérique ».

Il y aura également deux programmes de formation, d’une durée de 20 heures et labellisés par Télécom Paris: une «Masterclass 5G» pour préparer «les dirigeants et dirigeants d’entreprises, ainsi que les dirigeants des collectivités territoriales à […], saisissez les opportunités de la 5G »- des formations déjà disponibles – et un programme« Deep Tech for business »qui, à partir du 15 octobre, sensibilisera« les dirigeants et managers à fort potentiel aux applications, potentiels et enjeux des technologies critiques ».

READ  L'Allemagne conseille aux citoyens de quitter l'Ukraine - Guide de l'expatrié en Belgique

La souveraineté numérique devient une question de plus en plus importante dans le débat public alors que la pandémie a accéléré l’utilisation de la technologie et que le public est de plus en plus conscient des problèmes de protection des données et de confidentialité.

En mars dernier, une étude de la Fondation Jean Jaurès révélait que 91% des Européens jugeaient « la maîtrise des infrastructures numériques (réseaux sociaux, 5G, Cloud, stockage de données, câbles sous-marins, satellites, etc.) » importante – voire « essentielle » pour 46% d’entre eux – si l’UE veut devenir véritablement souveraine.

Trois citoyens de l’UE sur quatre veulent une Europe plus souveraine

L’appel à une plus grande souveraineté européenne au sein de l’UE est fort malgré les disparités entre les pays, selon une étude publiée mardi 2 mars par la Fondation Jean Jaurès et la Fondation Friedrich Ebert, en collaboration avec l’Institut des enquêtes Ipsos. EURACTIV rapporte la France.

[Edited by Benjamin Fox]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here