La France rend le chef-d’œuvre de Gustav Klimt pillé par les nazis aux héritiers des victimes de la Shoah

Le gouvernement français a annoncé lundi 15 mars qu’il rendrait à ses propriétaires une peinture de paysage de Gustav Klimt pillée par les nazis. Cela survient quatre-vingts ans après qu’il a été volé à une famille juive en Autriche en 1938. La ministre française de la Culture, Roselyne Bachelot-Narquin, a déclaré lors d’une conférence de presse à Paris: «La décision de restituer une œuvre importante des collections publiques illustre notre engagement envers le devoir de justice et de réparation envers les familles pillées ».

(Culture française Roselyne Bachelot fait des gestes alors qu’elle se tient à côté d’une peinture à l’huile de 1905 de Gustav Klimt intitulée “Rosiers sous les arbres”, lors d’une cérémonie au musée d’Orsay à Paris le lundi 15 mars 2021. Le gouvernement français met la main sur une peinture de Klimt aux petits-enfants de Nora Stiasny, victime de l’holocauste, volée par les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale. Crédits image: AP)

(Culture française Roselyne Bachelot s’exprime à côté d’une peinture à l’huile de 1905 de Gustav Klimt intitulée “Rosiers sous les arbres”, lors d’une cérémonie au musée d’Orsay à Paris le lundi 15 mars 2021. Crédits image: AP)

Intitulée “Rosiers sous les arbres”, la peinture est entièrement une œuvre à l’huile du peintre symboliste autrichien et est conservée au musée d’Orsay à Paris depuis des décennies. Le propriétaire est une famille d’une victime de l’holocauste. Bachelot-Narquin a déclaré que les autorités n’avaient pas initialement identifié le tableau comme quelque chose qui avait été volé par les nazis. Cependant, le fait qu’il ait été volé a été établi après les enquêtes du gouvernement français à son sujet.

«C’est ces dernières années que la véritable origine de la peinture a été établie», a déclaré Bachelot-Narquin. Il a ajouté que c’était “le seul tableau de Gustav Klimt appartenant à la France”.

Dans un autre développement significatif, le gouvernement américain a expulsé un ancien gardien de camp de concentration nazi âgé de 95 ans en Allemagne en février. Friedrich Karl Berger, un citoyen allemand, a été expulsé des États-Unis par un tribunal du Tennessee en février 2020, ce qui a ensuite été confirmé par le Board of Immigration Appeals en novembre 2020. US Immigration and Customs Enforcement (ICE) a expulsé Berger vendredi. Bien que Berger ait admis avoir servi dans un camp de concentration nazi pendant la Seconde Guerre mondiale, il ne fera face à aucune accusation en raison du manque de preuves.

READ  Autres enjeux de Covid pour la France avec Villière et Haouas se révélant positifs

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here