La France vise à renforcer la coopération en matière d’investissement avec Dubaï alors que les liens se renforcent

La France vise à renforcer la coopération économique et d’investissement avec Dubaï dans la technologie et l’énergie durable ainsi que dans d’autres secteurs à mesure que les liens se renforcent, selon Alain Griset, ministre délégué français aux petites et moyennes entreprises.

« Sous la direction du président Macron, nous nous concentrons sur la numérisation et ici à Dubaï, c’est une terre prometteuse et qui offre toutes les possibilités de coopération et de partenariat en matière d’investissement », a déclaré Griset. L’équipe nationale Mercredi en interview

La France se concentrera également sur l’énergie et la technologie durables, domaines clés du développement à Dubaï, alors que la deuxième économie de la zone euro cherche à consolider davantage ses relations économiques avec le centre commercial et touristique du Moyen-Orient.

Les Émirats arabes unis prévoient de dépenser 600 milliards de Dh (163,5 milliards de dollars) dans les sources d’énergie propres et renouvelables au cours des trois prochaines décennies pour atteindre la neutralité carbone d’ici 2050 et la France voit des « possibilités » d’investissement dans le secteur.

« Nous avons actuellement 600 entreprises opérant à Dubaï. Nous sommes impatients de développer davantage ces activités et de les soutenir », a déclaré Griset.

M. Griset était à Dubaï cette semaine où il a visité le pavillon français à l’Expo 2020 Dubaï et a rencontré les entrepreneurs de PME présents à l’exposition universelle.

Plus de 400 PME françaises sont attendues sur six mois pour présenter leurs activités et rechercher de nouvelles opportunités d’investissement.

« Nous chercherons également des moyens de permettre à Dubaï d’investir en France. Dans les semaines à venir et les événements à venir, ce sera l’objectif principal pour faciliter les investissements émiratis en France », a déclaré Griset.

READ  US SEC à Elon Musk : En ce qui concerne vos tweets, un accord est un accord

Des sociétés basées aux Émirats arabes unis, dont Mubadala Investment Company, basée à Abou Dhabi, investissent en France. L’année dernière, le fonds souverain a investi dans une entreprise française de technologie de la santé via son fonds de capital-risque de 400 millions d’euros. Elle soutient également le fonds LAC 1 de la banque nationale d’investissement française Bpifrance.

Griset a déclaré que les PME jouent un rôle important dans l’économie française et que le gouvernement a étendu son soutien financier à ces entreprises pour les aider à faire face à la crise de la pandémie de coronavirus.

La France a dépensé 80 milliards d’euros (94 milliards de dollars) dans divers programmes de soutien depuis mars de l’année dernière, qui ont bénéficié à 650 000 entreprises françaises, dont la plupart sont des PME, a-t-il déclaré.

« En 2020 et 2021, le taux d’échec (parmi les entreprises) était plus faible en raison du soutien étendu du gouvernement », a déclaré Griset.

La France devrait croître de 6,5% cette année grâce aux mesures de relance et à d’autres programmes de soutien, a-t-il déclaré. Le Fonds monétaire international table sur une croissance d’environ 6,3%.

Le commerce total entre Dubaï et la France a atteint 8,5 milliards de dirhams au premier semestre 2021. Les bijoux, les parfums, les produits médicaux, les textiles et le cuir étaient les principaux produits de base, selon le bureau des médias de Dubaï.

Mise à jour : 11 novembre 2021, 9h10

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here