La Kényane se noie pendant la diffusion en direct sur Facebook

Hellen Wendy Nyabuto a pu être vue dans une vidéo luttant pour rester à flot après avoir plongé dans la partie la plus profonde de la piscine la semaine dernière.

L’agent de santé de 23 ans, qui vivait à Toronto, avait auparavant répondu aux commentaires des téléspectateurs avant de reprendre sa baignade.

Son corps a été repéré quelques heures plus tard au fond de la piscine. Selon son frère, elle s’est noyée à Collingwood, en Ontario, la ville où elle travaillait.

Son père Nyabuto John Kiyondi, 56 ans, a déclaré à CNN depuis son domicile au Kenya : « J’ai vu cette vidéo. J’ai pleuré. C’est terrible. »

« Il a communiqué avec moi deux jours avant sa mort. Cela sonnait très bien et j’étais très heureux. Il m’a promis un téléphone. Je n’ai rien entendu d’anormal », a-t-il déclaré.

Nyabuto vivait avec son jeune frère Enock dans un appartement à Toronto et travaillait à temps partiel comme travailleur de la santé tout en étudiant en soins infirmiers, a déclaré sa famille.

« Il est au Canada depuis environ trois ans », a déclaré Enock, qui est l’un de ses cinq frères.

« Toutes les responsabilités financières (de leur famille au Kenya) étaient sur elle », a-t-il ajouté.

« Retour au point de départ »

Le père de Wendy, un petit agriculteur de Kisii, dans le sud-ouest du Kenya, a déclaré qu’il était « de retour à la case départ » maintenant que sa fille est partie.

« Il m’aidait financièrement à éduquer ses frères et sœurs, notamment en termes de frais de scolarité et d’autres dépenses. Maintenant, je suis coincé et je reviens à la case départ. Je me demande comment ses jeunes frères et sœurs vont continuer à étudier », a déclaré Kiyondi à CNN.

READ  Le Farmer's Boy et le Golden Ship: à la découverte des trésors de Sutton Hoo | Science

Tout ce qu’il veut maintenant, c’est que le corps de sa fille soit renvoyé au Kenya.

« Selon notre tradition, on devrait être enterré là où on est né. Je ne me sentirai pas à l’aise, psychologiquement, si ma fille est enterrée loin du Kenya », a-t-elle déclaré.

Le rapatriement du corps de Wendy mettra à rude épreuve les maigres ressources de sa famille et Enock a déclaré qu’ils avaient commencé une Campagne GoFundMe d’amasser 50 000 $ canadiens (environ 38 000 $) pour aider à ses frais d’inhumation.

« La famille traverse une période difficile. Tout ce que nous voulons, c’est que son corps soit transporté chez lui pour être enterré », a-t-il déclaré.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here